Si la pompe à chaleur réversible peut produire de l’air froid et chaud, c’est également le cas d’un climatiseur réversible. Toutefois, ces deux appareils n’offrent pas les mêmes avantages et possèdent des caractéristiques différentes. Les explications, avec L’énergie tout compris.

Demander un devis gratuit

Comment fonctionne un climatiseur réversible ?

Le fonctionnement d’un climatiseur réversible est simple : il s’agit d’un climatiseur traditionnel qui dispose d’un cycle frigorifique inversé. À l’aide d’un compresseur, d’un condenseur et d’un évaporateur, l’appareil prélève la chaleur présente à l’extérieur de l’habitat (dans l’air ou le sol) pour réchauffer l’intérieur. Toutefois, sa principale fonction est de climatiser le logement, à l’aide d’un fluide frigorifique.

Comment fonctionne une pompe à chaleur réversible ?

La pompe à chaleur réversible (PAC) va, elle, puiser la chaleur présente à l’intérieur de l’habitat pour la rejeter à l’extérieur et ainsi refroidir les pièces du logement à l’aide d’un fluide frigorigène. Ce type d’appareil est tout aussi capable d’inverser ce cycle thermodynamique, et ainsi de prélever la chaleur présente dans l’environnement naturel pour la restituer à l’intérieur.

Pompe à chaleur et climatiseur réversibles : les différences

Si le climatiseur réversible et la pompe à chaleur réversible sont deux appareils capables de produire de l’air chaud comme de l’air froid, ils présentent néanmoins quelques différences :

  • Le prix : un élément important à considérer selon le budget que vous souhaitez consacrer à votre appareil. En effet, une pompe à chaleur air-air coûte entre 5 000 € et 8 000 €, contre 500 € à 6 000 € pour un climatiseur réversible (en fonction du nombre d’unités souhaitées).
  • Le rendement : si un climatiseur réversible refroidit beaucoup mieux qu’une PAC (qui permet de réduire la température de 5 °C maximum), ses capacités de chauffage sont moins importantes qu’une pompe à chaleur, dont chauffer le logement est la fonction première.
  • La consommation d’énergie : elle diffère pour ces systèmes de chauffage car le climatiseur réversible est beaucoup plus énergivore que la pompe à chaleur réversible.

 

Le saviez-vous ?

Si vous résidez dans une région où les hivers sont rigoureux, mieux vaut prévoir un chauffage d’appoint en complément de votre pompe à chaleur air-air car cette dernière est susceptible de cesser de fonctionner à partir de -10 °C.

 

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème