Au-delà des engagements de l’État, les décideurs locaux, en particulier les régions, ont un rôle à jouer pour la transition énergétique pour une croissance verte. En effet, face aux mutations des territoires, les régions sont convaincues que la transition énergétique est un levier positif pour soutenir ces changements économiques. Panorama des initiatives avec L’énergie tout compris.

Calculez vos économies d’énergie

Les défis de la transition énergétique
Transition énergétique : les régions agissent

L’enjeu de la transition énergétique pour la croissance verte est de réussir le passage du mode actuel de consommation d’énergie à un mode de consommation durable et économique. En effet, notre mix énergétique est principalement composé d’énergies fossiles et de l’énergie nucléaire. Dépendantes du contexte géopolitique pour la fixation de leur prix et pour leur approvisionnement, ces ressources sont épuisables et peu respectueuses de l’environnement.

Pour répondre aux besoins des citoyens et pour sécuriser l’approvisionnement énergétique, les régions œuvrent déjà pour la mise en place du nouveau modèle énergétique français pour mieux maîtriser notre consommation.

Missions des régions pour la transition énergétique

La réussite de la transition énergétique passe donc par la décentralisation, le transfert de compétences aux collectivités territoriales, comme les régions. La loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) promulguée le 7 août 2015 définit les nouvelles compétences des 13 grandes régions nées au 1er janvier 2016 :

  • Adopter un schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET) rassemblant les schémas préexistants sur le climat, l’énergie, la biodiversité, la mobilité, la gestion des déchets ;
  • Coordonner la rénovation énergétique en fixant des objectifs chiffrés, en diffusant l’information et en mettant en place des dispositifs financiers ;
  • Gérer les transports pour favoriser l’intermodalité et proposer des solutions à la voiture individuelle ;
  • Soutenir une économie décarbonnée à travers des aides ciblées pour les entreprises et former les salariés aux nouveaux emplois verts.

Des régions qui bougent pour la transition énergétique

Selon Antoine Colson, fondateur de Parcours France, société dédiée à la promotion et au développement économique des territoires : « depuis 2014, ce sont les régions et non plus l'État et les préfectures qui reçoivent et distribuent les fonds structurels européens à hauteur de 26 milliards d'euros sur 5 ans. Ce qui donne évidemment aux régions une puissance et une indépendance nouvelle ».

Tour de France des initiatives :

  • L’Alsace depuis 15 ans agit pour atteindre l’indépendance énergétique. En 2017, le projet audacieux de la tour Elithis, première tour de logements au monde à énergie positive (consommant moins d’énergie qu’elle n’en produit), sera livrée ;
  • Ne produisant que 2 % grâce aux énergies renouvelables (EnR), la région Nord-Pas-de-Calais a fait appel à l’expertise de Jérémy Rifkin pour effectuer sa transition énergétique, également outil de relance économique et de création d’emplois ;
  • Le Grand Angoulême a misé sur le stockage d’électricité en s’alliant avec Nexeya et CEA Tech pour produire de l’énergie solaire et pour développer une pile à combustible pour restituer l’énergie stockée. La livraison est prévue vers 2019 ;
  • Saint-Étienne prévoit de s’équiper d'une station de recharge de gaz naturel pour les véhicules.

Le saviez-vous ?

RGE (reconnu garant de l’environnement) sont les trois lettres qui permettent de reconnaître un professionnel pour réaliser des travaux de rénovation énergétique.

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème