Le parc immobilier est le premier consommateur d’énergie en France. Pour pallier cette dépense énergétique, la RT 2020 prévoit que toute nouvelle construction produise plus d’énergie que celle nécessaire à son fonctionnement. Objectif : arriver à terme à un parc constitué de bâtiments à énergie positive, les BEPOS.

La RT 2020, qu’est-ce que c’est ?

RT 2020 : place aux BEPOS, bâtiments à énergie positive

La RT 2020, ou réglementation thermique mise en place en 2020, est destinée à fixer la limite maximale de consommation énergétique pour les constructions neuves, en matière de chauffage, de ventilation, de climatisation, d’éclairage et de production d’eau chaude sanitaire. Elle remplacera la RT 2012, en vigueur depuis le 1er janvier 2013, et élaborée à partir du label «basse consommation ».

La RT 2020 ira plus loin que la réglementation précédente, puisqu’elle prévoit que toute nouvelle construction génère plus d’énergie que celle qu’elle nécessite pour fonctionner. L’objectif est de construire des bâtiments à énergie positive, autrement dit BEPOS.

Pour préparer la mise en place de la réglementation, l’association Effinergie a mis en place un label pilote, Bepos-effinergie 2013. Diffusé auprès des acteurs du bâtiment depuis 2013, il s’applique aux résidences individuelles et collectives et aux bâtiments non résidentiels. Les retours d’expérience des « testeurs », recueillis par l’observatoire BBC, permettront de faire évoluer les exigences de la RT 2020 avant la généralisation des bâtiments à énergie positive.

Les BEPOS, bâtiments de demain

Afin d’être conformes à la nouvelle réglementation thermique, les bâtiments construits à partir de 2020 devront tout d’abord respecter la RT 2012 et le label effinergie+. La consommation d’énergie nécessaire à leur fonctionnement, ainsi que leur potentiel d’écomobilité (consommation d’énergie due aux déplacements des utilisateurs du bâtiment) seront évalués afin de mettre à disposition les matériaux de construction adaptés.

L’exigence du label RT 2020 s’exprime Bilanepnr≤ Ecartautorisé

Le Bilanepnr représente le bilan en énergie primaire non renouvelable entrant et l’énergie primaire sortant. L’écartautorisé (écart à l’énergie positive) est la différence tolérée pour permettre aux bâtiments exemplaires d’être labellisés, peu importe le type de construction (nombre de niveaux, bâtiment résidentiel ou tertiaire) et la région où ils se trouvent (zone ensoleillée ou non, urbaine ou rurale).

Les BEPOS s’appuient sur les exigences du label effinergie+ ; ils doivent permettre de diminuer les besoins énergétiques réglementaires du bâti inférieur de 20% par rapport aux constructions labellisés RT 2012.

Concrètement, le bâtiment doit tirer profit au maximum des ressources énergétiques gratuites pour fonctionner. L’enveloppe du bâti doit donc offrir une très haute performance thermique et être parfaitement isolée, pour réduire les déperditions d’énergie.

Le bâtiment à énergie positive doit également agir sur le comportement éco-responsable des personnes qui l’occupent. Une exploitation simple, économique et responsable du bâtiment est le deuxième critère qui entre en compte dans les projets de BEPOS. Comme pour les bâtiments BBC (basse consommation), l’humain est un acteur majeur de la réussite de la construction, en fonction de l’usage qu’il en fera.

Pour aller plus loin 

Sur le même thème