Entrée en vigueur le 1er janvier 2013, la nouvelle réglementation thermique pour les constructions basse consommation montre déjà ses premiers effets. L’énergie tout compris fait le point sur la RT 2012 et les évolutions constatées dans le bâtiment suite au bilan dressé par Promotelec.

                                                       Calculez vos économies d’énergie

La RT 2012, c’est quoi ?

L’un des objectifs principaux de la réglementation thermique 2012 est de limiter la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs à 50 kWhEP/ (m².an) en moyenne ; valeur exigée par le label BBC.

L’application de la RT 2012 doit également conduire à une évolution technologique et industrielle significative dans les filières du bâti et des équipements. Un très haut niveau de qualité énergétique du bâti est aussi attendu, tout comme un équilibre technique et économique entre les ressources utilisées pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire.

Premier bilan de la réglementation thermique

Réglementation thermique, RT 2012 : Promotelec dévoile l’évolution des opérations

L’association Promotelec a établi un premier bilan de l’application de la réglementation depuis son entrée en vigueur.

RT 2012 : du nouveau dans les matériaux

D’après l’étude menée par Promotelec, l’utilisation du béton dans les constructions des bâtiments labellisés est de plus en plus notable. Pour les logements collectifs, la proportion de bâtiments édifiés en béton est passée de 32% avec la RT 2005 à 66% avec la nouvelle réglementation. Le bois, lui aussi, connaît un franc succès.

En revanche, l’utilisation de la brique a diminué, tandis que les ossatures métalliques ont de leur côté entièrement disparu des constructions.

Une architecture différente

Alors que la RT 2005 avait conduit vers une réduction de l’isolation thermique par l’intérieur au profit d’une isolation par l’extérieure, la tendance s’est inversée avec la nouvelle réglementation thermique. Désormais, 64% des logements collectifs et 76% des maisons individuelles certifiés sont isolés par l’intérieur.

D’un point de vue architectural, les changements sont eux aussi significatifs. Avec la RT 2005, la compacité et les coursives étaient privilégiées, et les surfaces vitrées étaient limitées. Depuis 2013, on observe une limitation des coursives et davantage de balcons et de terrasses.  

De nouvelles solutions énergétiques depuis la RT 2012

Pour respecter la consommation d’énergie maximale autorisée, de nouvelles solutions se sont développées depuis la dernière réglementation thermique. La pompe à chaleur double service ou la chaudière hybride en sont deux exemples, et l’utilisation des énergies renouvelables est en perpétuel essor.

L’utilisation du gaz diminue, mais le combustible reste une ressource majeure pour le chauffage et la production d’eau chaude dans les logements collectifs. En revanche, il a quasi disparu dans les maisons individuelles.

Le saviez-vous ?

Dans cette étude, Promotelec estime que la moitié des logements collectifs et un tiers des maisons individuelles labellisés RT 2012 affichent une consommation énergétique inférieure de 10% par rapport au seuil imposé.

Sur le même thème