Le médiateur national de l’énergie a publié le 30 mai dernier son rapport annuel dans lequel sont proposées plusieurs solutions pour améliorer les effets de la loi de transition énergétique. L’institution plébiscite par exemple de renforcer le chèque énergie ou encore de lutter contre le démarchage abusif.

 

Loi de transition énergétique : comment l’améliorer ?

 

Le médiateur de l’énergie, acteur majeur du secteur

Depuis son apparition en 2006, le rôle du médiateur de l’énergie a gagné en importance d’année en année, jusqu’à devenir incontournable dans le secteur de l’énergie aujourd’hui. Reconnue comme une autorité publique indépendante en janvier 2017, l’institution a informé et conseillé plus de 2 millions de consommateurs en 2016.

Si le médiateur se dit satisfait des avancées apportées par la loi de transition énergétique, quelques améliorations peuvent encore, selon lui, enrichir le dispositif pour aider les consommateurs et lutter contre la précarité énergétique.

 

 

Le saviez-vous ?

Le médiateur national de l’énergie est chargé d’aider les particuliers et les professionnels à trouver des solutions à l’amiable en cas de litige avec un fournisseur d’énergie (gaz, électricité, fioul, GPL, bois de chauffage...). Son autre mission principale consiste à informer les consommateurs sur leurs droits concernant le règlement de leur facture, la résiliation de leur contrat, un changement tarifaire...

Loi de transition énergétique : du côté du consommateur

Afin d’aider au mieux les consommateurs à réussir leur transition énergétique, le médiateur de l’énergie souhaite adopter plusieurs mesures.

Renforcer le chèque énergie

Voté en 2015, le chèque énergie permet d’apporter une aide financière aux ménages les plus modestes pour effectuer des travaux de rénovation énergétique ou changer leur installation de chauffage. Pour que le dispositif soit plus efficace, le médiateur propose d’augmenter son montant et d’élargir son périmètre afin de l’appliquer au chauffage collectif.

 

Renforcer l’information sur les compteurs communicants

Déployés en 2016 et en 2017, les compteurs Linky permettent aux consommateurs de suivre précisément leur consommation sur Internet. Pourtant, 1,5 % seulement des foyers équipés de ces compteurs se sont inscrits sur le site dédié. L’objectif est donc de mieux informer les foyers sur les avantages de ce compteur qui leur permet de mieux maîtriser leur consommation.

 

Lutter contre le démarchage abusif

Le médiateur de l’énergie souhaite lutter contre le démarchage intempestif (vente forcée, pratiques agressives, argumentations et promotions trompeuses). C’est en effet la cause de 10 % des appels de consommateurs reçus par l’institution en 2016. Le médiateur souhaite obtenir une évolution de ses missions, afin d’être habilité à lutter contre ce démarchage. Pour l’heure, seule la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) est en mesure de régler ces litiges, après des enquêtes longues et parfois infructueuses.

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème