Selon les chercheurs de l’université de technologie de Lappeenranta (en Finlande), la Russie pourrait passer à un système énergétique fonctionnant uniquement grâce aux énergies renouvelables d’ici 2030. Comment une telle révolution serait-elle possible ?

Calculez vos économies d’énergie

En Russie, les énergies renouvelables comme une solution d’avenir 

La Russie pourrait passer au tout renouvelable pour 2030

Renoncer aux énergies fossiles et se fournir exclusivement en énergies renouvelables d’ici 2030 serait possible pour la Russie. C’est ce qui ressort d’une étude menée par des chercheurs de l’université finlandaise de Lappeenranta. Les scientifiques ont projeté un modèle de système énergétique réaliste, pour la Russie et les pays d’Asie centrale, permettant à ces états de fonctionner entièrement à l’aide des énergies renouvelables.

L’introduction de ce système permettrait à la Russie d’économiser 20 % sur ses dépenses en énergie électrique et deviendrait ainsi l’une des régions du monde les plus compétitives selon les prévisions des chercheurs. Ce système s’appuierait sur l’énergie solaire, géothermique, éolienne, hydraulique et l’énergie de biomasse. Au total, le système ainsi créé aurait une capacité de 550 gigawatts.

Selon les experts, cette révolution en matière d’énergie en Russie pourrait être réalisable d’ici 2030. Par ailleurs, cette solution se révèlerait moins coûteuse que les alternatives basées sur l’électronucléaire ou sur le charbon.

Les énergies renouvelables, solution d’avenir

À l’heure de la transition énergétique et quelques semaines seulement après la COP 21, les énergies renouvelables et leur exploitation à grande échelle sont plus que jamais des questions d’actualité. Afin de réduire la pollution et les émissions de gaz à effet de serre, mais également dans l’optique de préserver l’environnement, tous les pays du monde réfléchissent à une manière de produire et de consommer de l’énergie en réduisant leur empreinte écologique.

Recourir à l’énergie solaire, à la force éolienne, à la géothermie, à l’énergie hydraulique ou encore à la biomasse permettrait également de mettre tous les pays du monde sur un pied d’égalité, sans dépendre des fluctuations des prix de l’énergie ou des cours de la bourse. Une hypothèse viable à condition que les pays les plus pauvres bénéficient de moyens techniques et économiques suffisants pour développer les infrastructures nécessaires à la production d’énergies renouvelables sur leur sol.

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème