Du 30 novembre au 11 décembre 2015 se tiendra la COP21, une grande conférence sur le climat à Paris. Dans ce cadre, les pays participants ont été invités à soumettre leurs objectifs de réduction de gaz à effet de serre pour l’horizon 2020. Les États-Unis et la Russie ont, entre autres, annoncé leurs contributions. L’énergie tout compris fait le point sur ces annonces.

Calculez vos économies d’énergie

COP21 : qu’est-ce que c’est ?

Les objectifs des États-Unis et de la Russie pour la COP21

La COP21 est la 21e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Cette conférence sur le climat se tiendra à Paris à la fin de l’année, et recevra 196 États participant aux négociations climatiques. L’objectif de cette conférence internationale ? Aboutir pour la première fois à un accord universel engageant les États à lutter efficacement contre le dérèglement climatique. Concrètement, il s’agit de trouver des solutions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de manière à limiter à 2° seulement la hausse de la température moyenne de la planète.

Dans le cadre de cette conférence sur le climat, les pays participants ont été invités à publier avant le début de la conférence une contribution pour présenter leurs efforts nationaux. En tant que pays organisateur, la France s’est engagée à venir en aide aux pays éprouvant des difficultés à préparer leur contribution. Peu avant la conférence, une synthèse de toutes les contributions sera rendue publique afin de mieux évaluer l’effet cumulé de tous les efforts nationaux.

Les contributions annoncées pour lutter contre le dérèglement climatique

Peu à peu, les pays participant à la COP21 ont présenté leur contribution, dont la forme et le contenu ont volontairement été laissés libres pour qu’un maximum de pays participe à cet effort.

Les contributions des Etats-Unis et de la Russie

 Alors que l’Union européenne était jusqu’à fin mars le seul « grand » pollueur à avoir communiqué officiellement ses objectifs climat, les États-Unis et la Russie, respectivement en 2e et 5e position des plus gros émetteurs de gaz à effet de serre, ont eux aussi annoncé leur contribution.

Ainsi, les États-Unis se sont engagés à baisser de 28% leurs émissions entre 2005 et 2025. La Russie, de son côté, a pour objectif une réduction de 25 à 30% de ses émissions entre 1990 et 2030.

Les engagements d’autres pays participant à la conférence sur le climat à Paris

Au 25 août 2015, seuls 57 pays sur les 196 participants avaient fait part de leur contribution pour la COP21. Même si ce chiffre peut sembler relativement faible, il englobe certains pays dont la contribution était incertaine. Ainsi, le Mexique a été le premier pays émergent à dévoiler ses objectifs. La Chine, de son côté, a tardé à annoncer sa contribution, pourtant très attendue. Le premier pollueur mondial a ainsi notamment indiqué que son pic d’émissions de CO2 sera fixé « autour de 2030 », et a exprimé son désir de réduire son intensité carbonique de 60 à 65%  par rapport à 2005.

Le saviez-vous ?

La Chine est responsable de plus de 25% des émissions mondiales.

Calculez vos économies d’énergie

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème