Quelques mois après la fin de la COP21, qui s’était tenue à Paris du 31 novembre au 11 décembre 2015, l’heure est à l’action. Le 4 mars dernier, Ségolène Royal, en sa qualité de présidente de la COP21, a pris part au premier Conseil des ministres européens de l’Environnement et a incité les autres pays européens à s’engager de manière concrète.

Diagnostic énergétique

Le principal objectif de la COP21 était de mobiliser les différents états du monde afin de trouver des solutions pour limiter le réchauffement climatique. Celui-ci doit en effet être limité à 2°C voire, 1,5°C d’ici 2100.

Conseil des ministres de l’Environnement : Ségolène Royal souhaite que l’Europe agisse après la COP21

Le premier Conseil des ministres de l’Environnement a été l’occasion pour Ségolène Royal de s’adresser à de nombreux pays européens et de rappeler l’importance de poursuivre la dynamique de la COP21. Elle souhaitait notamment les inciter à :

  • Prendre part à la signature de l’Accord de Paris lors de la cérémonie qui aura lieu le 22 avril à New York et ratifier le texte le plus rapidement possible ;
  • Prendre des décisions efficaces et cela sans tarder. Pour la ministre, il est impératif que l’Europe affiche son leadership concernant la question climatique, et les réunions des 17 et 18 mars prochains doivent être l’occasion d’aborder le calendrier lié à la mise en œuvre de l’Accord de Paris ;
  • S’engager sur le prix du carbone. Cela doit notamment passer par la favorisation des investissements industriels bas-carbone, la lutte contre la délocalisation de entreprises, des quotas gratuits pour les secteurs à la fois performants et exposés ;
  • Mettre en œuvre l’Agenda des solutions. Ségolène Royal souhaite que les états membres s’engagent et qu’ils pilotent une partie des 70 coalitions formées lors de la COP21. Un bilan devrait être présenté en milieu d’année pour mettre en lumière les progrès effectués. 

À noter que les coalitions sont composées de différents acteurs tels que les entreprises, les citoyens, les villes, territoires, etc.

Le 9 mars 2016, Ségolène Royal devait présenter un projet de loi portant sur la ratification de l’Accord de Paris lors du Conseil des Ministres. Une démarche qui, elle l’espère, sera rapidement suivie par les différents pays concernés. La présidente de la COP21 espère pouvoir achever la procédure avant l’été.

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème