Vous souhaitez améliorer l’isolation de votre habitation et vous vous interrogez sur l’installation d’un pare-vapeur sur les murs, en complément de la pose d’un isolant thermique.

Quelle est l’utilité d’un pare-vapeur dans une construction ? La pose d’un tel matériel est-elle indispensable ? Quels sont les conseils à respecter pour la pose ?

Rappel : quel est le rôle d’un pare-vapeur ?

Utilisation du pare-vapeur pour l'isolation des murs

Le rôle d’un pare-vapeur consiste à empêcher que la vapeur d’eau ne circule le long des parois d’une construction. Il évite ainsi la condensation (passage de l’eau de l’état gazeux à l’état liquide), et notamment que celle-ci se produise au niveau de l’isolant thermique, créant une dégradation et à terme, une perte d’efficacité. Le pare-vapeur permet également de limiter la formation de champignons et de moisissures, qui peuvent être néfastes pour la santé des habitants du logement.

En pratique, un pare-vapeur se présente sous la forme d’une feuille ou d’une membrane plus ou moins étanche à la vapeur d’eau. Pour ce qui est de la qualité, c’est la capacité d’une membrane à limiter la diffusion de la vapeur d’eau qui est prise en compte. Cette étanchéité est indiquée grâce au coefficient sD, qui est exprimé en mètre. Plus la valeur de sD sera importante, plus le pare-vapeur sera efficace contre la diffusion de la vapeur d’eau. À l’inverse, plus un coefficient est faible, plus le matériau est perméable.

La pose de pare-vapeur sur les murs est-elle obligatoire ?

De manière générale, les activités humaines génèrent quotidiennement de la vapeur d’eau à travers la respiration des habitants, la cuisson, les vapeurs de la douche, etc. Cependant, toutes les constructions ne sont pas égales lorsque l’on considère la pose d’un pare-vapeur sur les murs.

On considère souvent qu’une ventilation bien pensée, combinée à une bonne continuité thermique et à une certaine étanchéité à l’air est suffisante pour lutter contre la vapeur d’eau, notamment en climat de plaine. Cependant, certaines constructions ou configurations rendent l’utilisation d’un pare-vapeur sur les murs indispensable. C’est le cas pour les grandes cuisines, les piscines, les patinoires, ou plus simplement, les maisons à ossatures bois ou les édifices/constructions situés dans une zone au climat de montagne ou froid. Dans le dernier cas, le pare-vapeur s’avère indispensable en raison des variations importantes de température et du taux d’humidité favorable à la formation de vapeur d’eau.

Tout comme pour un projet d’isolation thermique, n’hésitez pas à vous adresser à un professionnel afin de procéder à une étude d’hygrométrie. Vous pourrez ainsi connaître les caractéristiques propres à votre habitation et savoir le niveau de perméabilité minimum nécessaire pour le pare-vapeur, s’il est requis.

La pose d’un pare-vapeur sur les murs de l’habitation : les règles à respecter

Le pare-vapeur doit être posé vers l’intérieur, entre l’isolant et le parement de finition intérieur. Comme pour les travaux d’isolation, la qualité de la pose du pare-vapeur sur les murs est très importante. Il est impératif de veiller à la continuité du pare-vapeur le long des parois ; attention donc aux éventuels passages de gaines ou à la jonction entre les murs, les coins, etc. Un adhésif d’excellente qualité, des œillets ou encore du mastic peuvent servir à améliorer la continuité et l’étanchéité si besoin.

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel qualifié pour la réalisation de vos travaux d’isolation, le choix et la pose d’un pare-vapeur sur les murs.

 

Pour aller plus loin : 

                                          Être mis en relation avec un artisan sélectionné par Total

Sur le même thème