Depuis le 1er janvier 2015, les modalités d’accès au label Flamme Verte sont plus strictes. Quels ont été les changements opérés ? Quel est le niveau de performance attendu pour les équipements de chauffage au bois ?

Rappel, le label Flamme Verte c’est quoi ?

Le label Flamme Verte a été créé en 2000. Il vise à mettre en valeur les appareils de chauffage au bois les plus performants sur le marché, qu’il s’agisse d’équipements à foyer fermé, d’inserts, de poêles ou de chaudières à granulés ou à bûches. Les critères de performance concernent principalement le taux de rendement, les émissions de monoxyde de carbone et le rejet de particules fines dans l’atmosphère.

Avant de bénéficier du label Flamme Verte, les appareils sont rigoureusement testés dans des laboratoires de la Commission européenne. Chacune des 60 entreprises adhérant au label doit également transmettre toutes les données techniques de son produit à un organisme de certification indépendant Eurovent Certita Certification, afin que la conformité des informations communiquées soit vérifiée.

Flamme Verte version 2015 : qu’est-ce qui change pour le chauffage au bois ?

Chauffage au bois : le Label Flamme Verte plus exigeant depuis le 1er janvier 2015

Depuis le 1er janvier 2015, des conditions d’éligibilité au label Flamme Verte plus strictes doivent inciter les fabricants à commercialiser des produits toujours plus performants et respectueux de l’environnement. Il s’agit également d’anticiper l’évolution de la réglementation.

Parmi les grands changements, il faut noter que les appareils possédant 4 étoiles ne sont plus éligibles au Label Flamme Verte. Le niveau plancher est désormais fixé à 5 étoiles, ce qui contraint les fabricants à faire évoluer leurs appareils de chauffage au bois.

Concernant les niveaux de performances donnant accès à la classification Flamme Verte, de nouveaux seuils ont été définis.  

Pour les appareils certifiés 5 étoiles, le rendement énergétique minimum exigé est de 85%. Quant aux émissions, elles ne doivent pas dépasser 0,04% pour le monoxyde de carbone et 90 mg/Nm3 pour les émissions de particules fines.

À partir de 6 étoiles, le rendement doit atteindre 87% et les émissions ne doivent pas excéder 0,03 pour le monoxyde de carbone et 40 mg/Nm3 pour les émissions de particules.

Sans surprise, les appareils arborant 7 étoiles sont supposés êtres les plus performants, avec un rendement minimal de 90%, 30 mg/Nm3 pour les particules fines, et 0,02% pour le monoxyde de carbone.

Les appareils classés 6 et 7 étoiles doivent tous afficher un rendement énergétique de 75%. C’est au niveau des émissions que l’on peut noter des différences : une limite de 0,15% de rejet de monoxyde est tolérée pour les appareils à 6 étoiles contre 0,12 pour ceux qui sont classés 7 étoiles. Pour les particules fines, le label Flamme Verte impose un plafond de 50 mg/Nm3 dans le premier cas et 40 dans le second.

  • Les chaudières à chargement manuel

Les équipements arborant 6 et 7 étoiles doivent offrir au moins 85% de rendement. Le niveau maximal de monoxyde de carbone émis est plafonné à respectivement 600 et 500 mg/Nm3 et celui des particules fines à 40 et à 30.

Une moyenne de 87% de rendement minimum est exigée pour les chaudières avec 6 ou 7 étoiles contre 85% pour les appareils affichant 5 étoiles.

Côté émissions, le monoxyde de carbone est limité à 300 mg/Nm3 pour les appareils à 7 étoiles, 450 pour ceux à 6, et 500 pour les équipements avec 5 étoiles. Pour ce qui est des particules fines, les moyennes maximales exigées sont plus strictes : 20 mg/Nm3 pour les appareils 7 étoiles, 30 pour le niveau inférieur et 40 pour la catégories 5 étoiles.

Les autres changements à venir pour le label Flamme Verte

De nombreux autres changements sont prévus dans le secteur du chauffage au bois. Le label Flamme Verte évoluera encore en 2018, année durant laquelle les appareils arborant 5 étoiles ne seront plus éligibles au label Flamme Verte.

En 2020, c’est la catégorie des équipements au bois possédant 6 étoiles qui ne pourra plus prétendre à la classification Flamme Verte. Seuls les appareils possédant 7 étoiles pourront être estampillés du label.

Le saviez-vous ?

L’achat d’un appareil de chauffage au bois Flamme verte donne accès à certaines aides telles que le crédit d’impôt pour la transition énergétique de 30%.

Grâce au simulateur de L’énergie tout compris, calculez le montant du crédit d’impôt que vous pourriez obtenir.

Pour aller plus loin :

Sur le même thème