L’Union européenne souhaite réduire de 20 % sa consommation énergétique à l’horizon 2020. Pour atteindre cet objectif ambitieux, elle a mis en place de nombreuses mesures et notamment la modification de rendement minimal des chaudières. De fait, les chaudières à condensation tendent à s’imposer comme un standard sur le marché de la rénovation énergétique. 

Demander mon contrat d’entretien

Les chaudières à condensation, le nouveau standard

Les chaudières à condensation, une obligation ?

La directive européenne Ecodesign du 26 septembre 2015 indique que les nouveaux modèles de chaudières de moins de 70 kW devront présenter un rendement minimum de 86 %. Ce standard ne semble dans les faits accessible que pour les chaudières à condensation au fioul ou au gaz, qui sont actuellement les chaudières les plus performantes du marché. De fait, les ménages souhaitant acheter ou remplacer une ancienne chaudière, devront obligatoirement opter pour ces modèles.  

Cette « obligation » d’achat de chaudière à condensation se confirme d’une autre manière, à travers les aides allouées dans le cadre de projets de rénovation énergétique. Lorsqu’il s’agit de remplacement d’une ancienne chaudière, les dispositifs en place privilégient nettement la chaudière à condensation. C’est notamment le cas pour l’obtention du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) de 30% (anciennement Crédit d’impôt développement durable (CIDD) qui exclut les chaudières basse température, en raison de leurs performances moins importantes.

Bon à savoir :

Les chaudières à condensation présentent un prix plus important que les chaudières basse température. Elles demandent donc un investissement important mais celui-ci est rapidement rentabilisé grâce aux économies d’énergie effectuées.  

Les chaudières à condensation, des appareils ultra-performants

Il n’est pas surprenant que la chaudière à condensation s’impose sur le marché. Il s’agit en effet d’un équipement de chauffage performant qui permet de :

  • Réduire ses émissions de gaz à effet de serre ;
  • Maximiser le rendement du système de chauffage grâce à un fonctionnement innovant. En effet, les chaudières à condensation préchauffent l’eau du circuit de retour du chauffage grâce à la récupération de la chaleur contenue dans les vapeurs d’eau de combustion.
  • Réduire sa consommation énergétique ; on notera par exemple qu’une chaudière à condensation au gaz consomme en moyenne 15 à 20 % de moins qu’une chaudière standard moderne.

Le saviez-vous ?

Il est possible de maximiser les performances d’une chaudière à condensation en veillant à la bonne isolation de l’habitation. Fenêtres, murs, combles, toiture-terrasse, sols : plusieurs alternatives s’offrent à vous en matière de travaux. N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel afin de déterminer les travaux d’isolation à privilégier.

Pour aller plus loin :

 

Sur le même thème