Bonne nouvelle : le crédit d’impôt pour la transition énergétique est prolongé jusqu’au 31 décembre 2017. Rappel des avantages de cette aide financière pour vos travaux de rénovation et sur ses conditions d’obtention.

credit d'impot transition energetique

Conformément à l’article 23 de la loi de finances 2017, le crédit d’impôt pour la transition énergétique est reconduit jusqu’au 31 décembre 2017. Mis en place en 2005, ce dispositif propose aux particuliers un taux de réduction d’impôt de 30 %, pour les travaux destinés à diminuer leur consommation d’énergie et réalisés au sein de leur habitation principale.

Comme les années précédentes, l’aide financière est destinée aux travaux visant à améliorer les performances énergétiques du logement et permettant de réaliser des économies d’énergie. Sont donc éligibles :

  • les travaux d’isolation thermique (toiture, murs, sols) ;
  • l’installation d’une chaudière à condensation ;
  • l’installation d’équipements de production d’énergie fonctionnant grâce à une énergie renouvelable (panneaux photovoltaïques, pompe à chaleur air eau, éolienne, ...) ;
  • le changement de vos parois vitrées pour des modèles plus isolants ;
  • ...

Le CITE 2017 reste cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro. Comme auparavant, il est accessible aux locataires, propriétaires occupants ou occupants à titre gratuit, à condition d’être fiscalement domicilié en France. Les logements concernés peuvent être des maisons individuelles ou des appartements, achevés depuis 2 ans minimum. Enfin, les travaux doivent être réalisés par une entreprise ou un artisan RGE (reconnu garant de l’environnement).

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème