Pompe à chaleur air-air

Pompe à chaleur air-air

Optez pour un chauffage d'appoint économique et adapté aux climats doux
En bref Comment ça marche ? Installation Prix et économies Comment choisir ? Aides financières Questions clés Questions clés

Prix d'une pompe à chaleur air-air et économies à réaliser

L’installation d’une pompe à chaleur air-air permet de réaliser des économies d’énergie, mais également d’argent. Cette solution de chauffage présente un intérêt particulier dans un contexte où le prix des énergies augmente régulièrement et a des conséquences sur le budget des ménages. Comment réduire sa consommation ? Comment réaliser des économies sur sa facture de chauffage sans renoncer à son confort thermique ?

Les coûts à prévoir pour installer une pompe à chaleur air-air

Le coût d’une pompe à chaleur air-air, pose comprise, peut osciller entre 6 000 € et 15 000 € pour une maison de 100 m2. La variation du prix s’explique notamment par :

  • le choix du matériel et notamment de sa puissance;
  • les différentes contraintes que peut rencontrer l’installateur en fonction des caractéristiques de votre habitation.

À noter également que les modèles de pompes à chaleur air-air réversibles, capables de produire de l’air froid en été, sont plus chers que les modèles classiques.

Pour ce qui est des ventilo-convecteurs, il faut compter un budget allant le plus souvent de 300 à 500 € par appareil, hors pose. Avant d’investir dans un tel équipement, il faut savoir s’il est adapté à votre habitation. .

La pompe à chaleur air-air : un système performant et économique

Pour réchauffer votre intérieur, une pompe à chaleur air-air a besoin d'électricité et de l’air à partir duquel elle va produire de l’énergie. Si l'installation de l'équipement a été correctement effectuée et que celui-ci est bien dimensionné (d’où l’intérêt de passer par un professionnel), il restitue plus d’énergie qu’il n’en consomme à l'intérieur de votre logement. Ainsi, s’il dispose d’un coefficient de performance (COP) de 4, votre appareil produit 4 kWh d’énergie pour 1 kWh d’électricité consommé. À titre de comparaison, un radiateur électrique restitue 1 kWh thermique pour 1 kWh d'électricité consommé. Actuellement, la plupart des pompes à chaleur air-air disposent d’un COP compris entre 3 et 5. À noter que ce taux de rendement correspond au fonctionnement optimal de votre appareil (indication constructeur).

En période de froid, celui-ci est moins important, d’où la nécessité de disposer d’un chauffage d’appoint. Différentes solutions de chauffage d’appoint sont possibles :

  • des radiateurs électriques, qui peuvent prendre la forme de convecteurs mobiles, panneaux rayonnants, radiateurs bain d’huile, radiateurs soufflants, etc.
  • un poêle à gaz
  • un poêle à bois.

Des économies sur votre facture d’électricité

Une pompe à chaleur air-air peut vous permettre de réaliser des économies importantes. En effet, elle produit une partie de la chaleur émise dans une maison à partir de l’air extérieur. L'appareil consomme très peu d’électricité pour son fonctionnement et vous n’avez pas besoin d’acheter du combustible comme c’est le cas avec une chaudière au gaz, au fioul domestique ou au bois., Cela vous assure des économies sur votre facture énergétique annuelle.

Les économies sont d’autant plus notables si l’habitation est bien isolée. Il n’y aura aucun surplus à dépenser pour compenser les déperditions de chaleur. Une bonne isolation permettra également d’opter pour une pompe à chaleur à la puissance modérée qui ne sera pas trop énergivore.

Si votre maison n’est pas bien isolée et que vous devez réaliser des travaux, privilégiez dans un premier temps les travaux permettant d’obtenir les résultats les plus significatifs, c’est-à-dire l’isolation des combles ou des murs.

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime

Un dispositif faible consommateur d'électricité, à certaines conditions

Pour fonctionner, le compresseur de la pompe à chaleur air-air a besoin d’électricité. Le niveau de consommation d’électricité dépend du coefficient de performance de la pompe à chaleur, et donc :

  • de la qualité du matériel
  • des températures d’utilisation.

Il faut également tenir compte de l’utilisation d’une source de chaleur supplémentaire durant les jours de grand froid. Pour faire des économies sur votre facture énergétique, il faut que l’installation de votre pompe à chaleur air-air ait été correctement réalisée. Si celle-ci a été surdimensionnée, c’est-à-dire si elle est trop puissante pour votre maison, elle va s’arrêter et se remettre en route très régulièrement, ce qui va lui faire consommer beaucoup plus d’électricité et provoquer une usure plus rapide. C’est pour éviter de tels problèmes qu’il est important de s’adresser à des professionnels qualifiés pour dimensionner au mieux votre installation.

Bon à savoir
On choisira de préférence des professionnels possédant les qualifications RGE (Reconnu garant de l’environnement) et Qualipac. Le site faire.gouv.fr propose un annuaire des entreprises RGE. Cela vous aidera à identifier des professionnels de confiance.

En savoir plus - La technologie Inverter peut permettre de réaliser plus d’économies

Alors qu’une pompe à chaleur air-air classique va s’arrêter lorsque la température souhaitée est atteinte, une pompe à chaleur air-air Inverter va fonctionner quasiment en permanence, mais à bas régime, afin de maintenir une température constante. Conséquence : le compresseur ne redémarre pas fréquemment, ce qui permet d’économiser de l’électricité tout en améliorant votre confort puisqu’il n’y a plus de variations de température dans votre logement.