Installer ou changer un poêle à granulés de bois

Choisissez un chauffage d'appoint écologique, économique et moderne
En bref Fonctionnement Installation Prix et économies Comment choisir ? Aides financières Questions clés Questions clés

Comment installer un poêle à granulés et l’entretenir ?

L’installation d’un poêle à granulés de bois indépendant est peu contraignante : en effet, puisqu’il chauffe directement l’air de la pièce dans laquelle il se trouve, il ne nécessite pas de raccordement à un système de chauffage central. Son entretien, par la suite, repose sur une vérification annuelle par un spécialiste et sur une évacuation régulière des cendres.

Installation d’un poêle à granulés de bois : l’intérêt de disposer d’un conduit d’évacuation de fumée

Si la pièce dans laquelle vous souhaitez procéder à l’installation de votre poêle à granulés de bois dispose déjà d’un conduit d’évacuation des fumées, un professionnel certifié Qualibois – comme le sont nos installateurs partenaires – réalisera les travaux d’installation rapidement. En effet, il lui suffira d’une, voire deux journées.

Vous vous demandez si votre logement dispose de ce conduit ? Sachez que tous les logements construits depuis 2006 en sont équipés. Dans les habitations plus anciennes, il convient de vérifier que le conduit de cheminée existant, le cas échéant, n’est pas défectueux. Un tubage en inox pourra alors s’avérer nécessaire afin de restaurer son étanchéité. Une opération à réaliser juste avant l’installation de votre poêle à granulés.

Afin de vous assurer de respecter les règles de sécurité et d’obtenir un réglage optimal de votre poêle, n’hésitez pas à faire appel à l’un de nos installateurs partenaires.

Le montage en ventouse pour l’installation de votre poêle à pellets

Si, dans un montage « classique », le conduit de fumée aboutit en toiture, certains poêles à granulés de bois peuvent être équipés d’un terminal en façade. Le conduit d’évacuation traverse alors à l’horizontale le mur extérieur le plus proche. Dans ce cas, un tuyau commun assure à la fois l’amenée d’air et l’extraction des fumées. On appelle ce type de montage le montage « en ventouse ». Attention, il ne concerne que l’habitat individuel.

Où installer son poêle à granulés de bois ?

Bien installer un poêle à granulés de bois, c’est penser consciencieusement le choix de l’emplacement. Ce dernier a en effet une grande influence sur l’efficacité de l’appareil et son fonctionnement.

Placé au centre de la pièce principale, il chauffera l’espace à vivre et fera monter la température des pièces adjacentes. Si le poêle doit également chauffer un étage, il est recommandé de le placer à proximité de la cage d’escalier.

Parfait chauffage d’appoint, le poêle à granulés de bois ne peut subvenir aux besoins d’une habitation entière que s’il est relié à un système de canalisations. Ce dernier aura pour rôle de diffuser la chaleur dans toutes les pièces, en complément de votre installation de chauffage principale, et vous permettra de réaliser des économies supplémentaires sur votre facture énergétique.

Vous souhaitez être certain de prendre la bonne décision pour le chauffage de votre logement ? Utilisez notre simulateur d’économies d’énergie pour savoir si l’installation d’un poêle à granulés de bois est une solution adaptée.

Bien entretenir votre poêle à granulés de bois

L’entretien du poêle à granulés de bois doit être réalisé régulièrement. Il doit être vérifié une fois par an par un spécialiste (nettoyage et contrôle du poêle et des conduits de fumées).

Pour le reste, l’entretien se limite à l’évacuation hebdomadaire des cendres, au nettoyage de la vitre et à l’approvisionnement en pellets (sac ou vrac). S’agissant des granulés, pensez à les stocker dans un endroit sec : s’ils sont humides, le brûleur s’encrassera plus vite.

Les poêles à granulés de bois en appartement

Rien n’empêche d’installer un poêle à granulés dans un appartement pour réaliser des économies d’énergie supplémentaires et ainsi réduire sa facture énergétique. Les précautions sont alors les mêmes que dans une maison individuelle, notamment en ce qui concerne les conduits d’évacuation des fumées.

Deux contraintes cependant pour l’installation d’un poêle à pellets dans un appartement : il faut impérativement obtenir l’aval de la copropriété pour entreprendre de tels travaux, et disposer d’un espace suffisant pour entreposer les pellets.

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime