Installation, coût et entretien d'une VMC simple flux hygroréglable

La VMC simple flux hygroréglable est peu coûteuse à l'achat, et requiert peu d'entretien de la part des occupants. La durée de vie de ce type de ventilation est longue. Votre habitation pourra bénéficier de ses bienfaits pendant plusieurs décennies. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le prix et l’installation de la VMC simple flux hygroréglable.  

 

La pose des bouches et des entrées de la VMC simple flux hygroréglable

La première étape de l’installation d’une VMC simple flux hygroréglable consiste à poser les entrées d'air dans les pièces à vivre et les bouches d'extraction dans les pièces de services. Plusieurs entrées d'air sont recommandées dans les très grandes pièces, afin d'assurer un apport d'air frais suffisant dans le logement. Vous devez prévoir 1 cm d'espace en bas des portes pour favoriser le déplacement de l'air. Vous devez noter également que lors de l'installation d'une VMC, il est parfois nécessaire de couper légèrement les portes intérieures de l'habitation.

La pose des conduits d'évacuation

Les conduits peuvent être dissimulés dans un caisson en haut du mur, ou vous pouvez les faire passer dans les combles non habitables de votre logement. Attention, avec une VMC hygroréglable, les conduits installés dans des combles non chauffés doivent être isolés.

On distingue deux types de poses pour les conduits :

  • La pose en pieuvre pour laquelle chaque bouche est directement reliée au caisson d'extraction ;
  • La pose en branche pour laquelle plusieurs bouches peuvent être raccordées au même conduit.

Pour les changements de direction, prévoyez un angle large. Tout étranglement entraîne une diminution du renouvellement d'air, et vous expose à des risques de condensation à l'intérieur des conduits avec tout ce que cela implique (développement de bactéries et de moisissures).

La pose du système d'extraction

L'étape finale est la mise en place du moteur de la VMC hygroréglable dans les combles inhabités de votre logement, ou à défaut dans un placard, afin de limiter les nuisances sonores. Dans les combles, le système motorisé est, dans l’idéal, suspendu à la charpente au bout d'une corde, pour neutraliser les vibrations qu'il émet. L'emplacement choisi pour le caisson d'extraction doit permettre d'y accéder facilement, et de pouvoir se mouvoir en cas de réparations à effectuer. L'air impur doit impérativement être rejeté à l'extérieur au travers d'une sortie sur le toit. Il ne faut jamais rejeter cet air dans une pièce de la maison, sous prétexte qu'elle est peu utilisée (combles ou garage), car il est susceptible de contenir des polluants, comme du monoxyde de carbone.

Faut-il faire appel à un professionnel pour installer une VMC simple flux hygroréglable ?

Rien ne vous empêche de procéder à l'installation d'une VMC simple flux hygroréglable par vos propres moyens. Toutefois, il est conseillé de faire appel à un professionnel qualifié, car tout mauvais raccordement (ou fuite) peut se traduire par une surconsommation d'électricité et par une mauvaise qualité de l'air. Un installateur qualifié, saura vous conseiller au mieux. Il connait parfaitement la réglementation en vigueur, qui impose des débits minimaux à respecter pour chaque pièce, ainsi que pour le raccordement électrique qui doit respecter la norme NF C15-100.

Comment entretenir une VMC simple flux hygroréglable ?

L’entretien de votre future VMC simple flux hygroréglable implique un nettoyage régulier des entrées d'air et des bouches d'évacuation. Pour cela, il suffit de passer un chiffon pour dépoussiérer une à deux fois par an. Pour l'entretien du moteur en revanche, la méthode est plus complexe, le passage par un professionnel est donc la norme. Celui-ci en profite pour vérifier l'état des conduits d'évacuation. Vous pouvez souscrire à un contrat d'entretien, auprès de l'installateur de votre VMC hygroréglable, si vous êtes satisfaits de son travail. Tous les 3 ou 5 ans, il assure le nettoyage complet du caisson d'extraction, et peut vous apporter des conseils en cas de problème.

Découvrez les autres solutions d'isolation et de ventilation

Découvrez les autres solutions d'isolation et de ventilation