Prix et économies à réaliser grâce à une VMC simple flux hygroréglable

Faire installer chez soi une VMC hygroréglable simple flux suppose de faire un investissement de départ. Cet investissement est relativement intéressant dans la mesure où le prix d’achat de la VMC simple flux sera ensuite compensé avec le temps par les économies d'énergie réalisées chaque année.

Réduire votre facture de chauffage grâce à la VMC simple flux hygroréglable

En installant une VMC, vous n'êtes plus obligés d'ouvrir les fenêtres de votre logement toute la journée pour l'aérer. Il faut savoir que ce geste, aussi anodin soit-il, engendre des pertes de chaleur considérables durant l'hiver. Le fait de pouvoir laisser les fenêtres closes, puisque le système de ventilation se charge de renouveler l'air et d'éliminer les mauvaises odeurs, se traduit par une diminution de la facture de chauffage de votre ménage. La VMC hygroréglable étant, qui plus est, modulée en fonction du niveau d'humidité, le renouvellement d'air n'est opéré que lorsque c'est réellement nécessaire. C'est tout l'avantage de ce système par rapport à la VMC classique.

Quelles économies envisager avec une VMC simple flux hygroréglable ?

En moyenne, une VMC simple flux hygroréglable entraîne une baisse de la facture énergétique par rapport à une VMC simple flux traditionnelle. Si votre logement ne dispose pas encore de système de ventilation (en cas de rénovation d'un bâti ancien), les économies d'énergie seront probablement encore plus importantes !

Un coût d’achat compensable par les économies réalisées

Le prix d'une VMC simple flux hygroréglable reste accessible, en particulier pour ce qui est du modèle simple flux qui se situe aux alentours de 800 € hors taxes selon l’ADEME. Le surcoût lié aux détecteurs d'humidité est limité, donc les tarifs divergent assez peu entre le modèle auto-réglable et le modèle hygroréglable. Le retour sur investissement devrait être concrétisé en quelques années, surtout que les fabricants proposent de nos jours des caissons d'extraction avec de très faibles consommations d'énergie, juste une ou deux dizaines de watts par heure. Et si en plus vous intégrez dans le calcul les aides financières que vous êtes susceptibles d'obtenir, et qui permettent de réduire la somme investie au départ, vous serez largement gagnant.

Les coûts évités grâce à la VMC simple flux hygroréglable

Par ailleurs, le fait d'installer une VMC hygroréglable dans votre logement va limiter le développement de moisissures et de champignons sur les murs. Ainsi, le papier peint se décollera moins facilement et la peinture s'écaillera moins vite, du fait de la meilleure évacuation de l'humidité permise par ce système ingénieux. De ce fait, la VMC hygroréglable vous permettra d'éviter des travaux de rénovation qui auraient été inévitables sans elle et qui peuvent parfois s'avérer coûteux.

En savoir plus - Les modèles Hygro A et Hygro B

Dans le commerce, il existe deux grands types de VMC hygroréglables simple flux : la VMC Hygro A et la VMC Hygro B. Il est important de connaître ces deux modèles pour bien choisir son installation.

  • La VMC Hygro A est composée de bouches d'extraction dotées de détecteurs d'humidité et d'entrées d'air classiques (auto-réglables).
  • La VMC Hygro B comporte des détecteurs hygrométriques aux entrées d'air comme aux bouches d'extraction.

Par voie de conséquence, la VMC Hygro B peut effectuer une estimation exacte du taux d'humidité dans l'ensemble du logement, au lieu de se limiter aux pièces humides comme la cuisine ou la salle de bain. Les économies d'énergie sont donc plus importantes avec une VMC hygroréglable de type B.

Découvrez les autres solutions d'isolation et de ventilation

Découvrez les autres solutions d'isolation et de ventilation