VMC simple flux auto-réglable : les questions clés

Contrairement aux idées reçues, les modèles récents de VMC consomment très peu d'électricité, en particulier la VMC simple flux auto-réglable. Cette dernière est en outre facile à installer et peu onéreuse. Il s’agit d’une solution intéressante dans le cadre d'une rénovation énergétique. Quelques questions subsistent néanmoins et voici des éléments de réponse pur en savoir plus.

 

Quelles différences entre une VMC simple flux et une VMC double flux ?

Avec une VMC simple flux, vous n'avez à installer qu'un seul réseau de gaines afin de relier les bouches d'évacuation au caisson d'extraction. A l’inverse, une VMC double flux nécessite la pose de deux réseaux de conduits, l'un pour l'air apporté, l'autre pour l'air extrait, ce qui coûte plus cher lors de la pose. Toutefois, comme la VMC double flux récupère davantage de calories de chaleur durant son fonctionnement, elle permet de réaliser plus d'économies à long terme.

La VMC simple flux auto-réglable consomme-t-elle de l'énergie ?

Le moteur de la VMC simple flux auto-réglable qui permet de faire tourner le ventilateur du caisson d'extraction nécessite de l'électricité. Cependant, les fabricants ont fait beaucoup d’effort afin de diminuer la consommation de leurs produits, qui ne dépasse plus celle d'un autre appareil électroménager. Les besoins énergétiques d'une VMC sont donc peu importants et compensés par les économies qu’ils vous permettent de réaliser par ailleurs.

Ma VMC est bruyante. Que puis-je faire pour y remédier ?

Pour limiter les nuisances sonores que peut provoquer le moteur d’une VMC simple flux auto-réglable, il est recommandé de suspendre le caisson d'extraction (qui comprend le moteur) à l'aide d'une corde, dans les combles, ou à défaut dans une pièce que vous utilisez rarement, comme la buanderie. Il ne faut en revanche pas le placer dans les chambres, ni dans une pièce adjacente. L'emploi de conduits d'évacuation souples a aussi tendance à réduire la propagation des vibrations.

Quels polluants peut-on évacuer avec une VMC simple flux auto-réglable ?

Un logement peut renfermer de multiples polluants. Une VMC simple flux auto-réglable performante sera capable d'évacuer la plupart d'entre eux, comme le dioxyde de carbone issu de la respiration des habitants, ou encore le monoxyde de carbone qui peut être produit par les appareils de chauffage. L'humidité elle-même est aussi une source indirecte de pollution, car elle favorise le développement de moisissures et de bactéries, responsables de dégradations sur votre bâti et d’allergies. 

Quelle est la durée de vie moyenne d'une VMC simple flux auto-réglable ?

La durée de vie des moteurs et ventilateurs d’une VMC simple flux auto-réglables varie selon les marques et les fabricants. Elle se comprend généralement entre 10 et 20 ans. En ce qui concerne les entrées d'air et les bouches d'évacuation, elles peuvent fonctionner pendant plusieurs décennies si vous les entretenez correctement.

Est-ce intéressant de remplacer une VMC auto-réglable par une solution plus récente ?

Absolument. Si vous disposez déjà d'une VMC simple flux auto-réglable à votre domicile, il peut être financièrement judicieux de remplacer le caisson d'extraction par un modèle "basse consommation" permettant de réduire un peu plus votre facture d’électricité.

Découvrez les autres solutions d'isolation et de ventilation

Découvrez les autres solutions d'isolation et de ventilation