Fonctionnement d'un système de régulation par sonde de température

La régulation par sonde permet de régler la température de la maison en fonction de la température extérieure. Grâce à ses capteurs, le sonde enregistre également les variations de température et permet à la chaudière de respecter automatiquement la courbe de chauffe.

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le mode de fonctionnement d’une sonde de température.

Régulation par sonde de température : comment ça marche ?

Principe de fonctionnement de la sonde de température

Concrètement, la sonde de température est installée sur la façade nord ou nord-est de la maison. Elle enregistre la température de l’air grâce à ses capteurs : les effets du réchauffement ou du refroidissement sur leurs composants sont transmis au régulateur, sous forme de signal électrique. Selon ces informations, le régulateur va, soit enclencher ou déclencher la chaudière, soit positionner l’une des vannes.  Au final, une température d’eau adéquate est programmée. La courbe de chauffe telle que vous l’avez définie dans votre programmateur est maintenue en permanence et sans à-coups. La sonde anticipe aussi sur les brusques changements de température. Ainsi, la chaudière réagit sans que vous ayez à vous en préoccuper et avant que la maison n’ait le temps de refroidir, y compris dans le cas d’un plancher chauffant à forte inertie.

Dites adieu aux réglages surdimensionnés

Quel meilleur moyen que d’adapter précisément la chaleur dans la maison à la température extérieure ? Installée à l’extérieur de la maison et reliée à un régulateur, la sonde de température règle automatiquement la température de l’eau dans la chaudière, en fonction de la météo locale. Ainsi,  vous n’avez plus à subir les inconvénients d’une installation surdimensionnée. La mise en place d’une régulation par sonde de température se mesure en substantielles économies d’énergies. Associée à un programmateur de chauffage, il est possible d’avoir une eau à 70°C en plein hiver, et à seulement 40°C lorsqu’arrive le printemps. La différence est notable entre le réglage dit 90/70, c'est-à-dire une eau à 90°C qui entre dans les radiateurs et à 70°C quand elle en sort. Ce système sert à dimensionner les chaudières non équipées d’un système de régulation par sonde de température.

Installer un thermostat d’ambiance en complément de votre sonde de température

Un thermostat d’ambiance est un bon complément à la sonde de température extérieure. Il peut, aussi, être utilisé seul. Installé dans une pièce de référence, loin des appareils de chauffage et des fenêtres, généralement le salon, il va, s’assurer que la température de la pièce est conforme à vos désirs. Au besoin, il peut la réguler, en association avec les commandes de la sonde de température extérieure. L’avantage du thermostat d’ambiance est qu’il prend en compte ce que l’on appelle les apports gratuits, c'est-à-dire l’ensoleillement de la pièce, la cuisson,la chaleur émise par d’autres appareils électroménagers et la présence de personnes dans la maison.

 

En savoir plus – Comment régler sa courbe de chauffe ?

Grâce à ses capteurs, qui par la résistance de leurs matériaux vont mesurer des valeurs ohms et les transmettre au régulateur, la sonde informe sur la température extérieure. Pour coordonner celle-ci avec la température désirée dans la maison, il convient de régler une courbe de chauffe définie selon trois points : la pente (un nombre de 0 à 45 définissant la variation de température en fonction de chaque degré extérieur en plus ou en moins), le point pivot de base, qui est prédéfini, et le déplacement parallèle autour de ce point.