Des aides financières pour acheter votre pompe à chaleur géothermique

L’achat d’une pompe à chaleur géothermique représente souvent un investissement important. Cependant, il ne faut pas oublier que ces travaux donnent droit à différentes aides, parfois cumulables, qui permettent de diminuer votre effort financier initial. Vous pouvez ainsi prétendre, selon certains critères d’éligibilité, à la prime énergie de Total, au crédit d’impôt à 30%, à l'éco-prêt à taux zéro et au taux de TVA réduit à 5,5%, mais aussi à des aides de l’Agence Nationale pour l'Amélioration de l’Habitat (ANAH) et des collectivités locales.

 

La prime énergie de Total pour installer une pompe à chaleur géothermique

L’achat et l’installation d’une pompe à chaleur géothermique vous donne droit à la prime énergie qui pourra être versée par Total. Il s'agit d'un réglement en eurosà la fin de travaux. Toutefois, il est nécessaire de respecter certaines conditions techniques, à savoir :

  • Les travaux doivent être effectués par un professionnel titulaire de l’appellation QualiPAC ;
  • Le logement doit avoir été achevé depuis plus de deux ans ;
  • Le matériel doit être certifié NF PAC ou label EHPA ou Eco-Label européen ;
  • Le coefficient de performance de la pompe à chaleur géothermique doit être supérieur ou égal à 3,4 (mesuré selon la norme EN 14511-2) ;
  • La facture remise par l’installateur doit comporter le numéro QualiPac de l’entreprise qui réalise les travaux, la marque et le modèle de la pompe à chaleur ainsi que le coefficient de performance de celle-ci.

N'oubliez pas de joindre votre RIB à votre attestation sur l'honneur en plus de vos pièces justificatives. 

Si un tel équipement fait partie des travaux de rénovation énergétique de votre logement, vous pouvez utiliser notre simulateur de demande de prime énergie pour connaître le montant de l’aide à laquelle vous pourriez avoir droit. Par exemple, pour l'installation d'une PAC géothermique dans une maison de 100m2 à Nevers vous pouvez recevoir une prime de 267 euros ! Si vous voulez en savoir plus sur ce sujet, n’hésitez pas à consulter notre dossier complet sur la prime énergie

Un crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) à 30%

Une pompe à chaleur géothermique est un investissement assez lourd, mais outre les économies que vous allez réaliser, son installation ouvre droit à un crédit d’impôt à un taux de 30%. Depuis le 1er septembre 2014, il est en effet, de 30% du montant de l’investissement si vous équipez un logement achevé depuis plus de deux ans.Vous pouvez évaluer cette aide en utilisant notre simulateur de crédit d’impôt 2015. À noter que le plafond du crédit d’impôt (8 000 € pour une personne seule, 16 000 € pour un couple, plus 400 € par personne à charge, 200 € par enfant en garde alternée) s’étale sur une période de cinq ans et que vous pouvez éventuellement en bénéficier même en étant non imposable. Auquel cas, au lieu d’une remise sur vos impôts, le Trésor public vous versera la somme correspondante.

Attention, le crédit d’impôt est accordé sous certaines conditions de performances de votre pompe à chaleur :

·         Pour une PAC sol-eau ou sol-sol : un COP ≥ 3,4 avec une température d’évaporation de -5°C et une température de condensation de 35°C ;

·         Pour une PAC eau glycolée-eau : un COP ≥ 3,4 pour des températures d’entrée et de sortie d’eau glycolée de 0°C à -3°C à l’évaporateur et des températures d’entrée et de sortie d’eau de 30C° à 35°C au condenseur ;

·         Pour une PAC eau-eau : un COP ≥ 3,4 pour des températures d’entrée et de sortie d’eau de 10°C à 7°C à l’évaporateur et de 30°C à 35°C au condenseur ;

Si vous avez effectué vos travaux entre le 1er janvier 2014 et le 31 août 2014, c'est le crédit d'impôt développement durable (CIDD) qui s'applique (deux taux : 15% en action unique et 25% en cas de bouquet de travaux). Pour vérifier les conditions d'éligibilité du CIDD, nous vous invitons à vous rendre sur la page de notre dossier spécial consacré à ce sujet. 

L’éco-prêt à taux zéro et le taux de TVA réduit à 5.5% (à compter du 1er janvier 2014)

L’achat d’une pompe à chaleur géothermique peut également être financé en partie par un éco-prêt à taux zéro  accordé par un organisme bancaire. Il est accordé dans le cadre d’un bouquet d’au moins deux travaux. Pour un bouquet de deux travaux, le montant du prêt peut s’élever jusqu’à 20 000 € remboursables sur 10 ans. Pour trois travaux, il peut grimper jusqu’à 30 000 € avec une durée de remboursement de 15 ans. Vous pouvez le cumuler avec le crédit d’impôt pour la transition énergétique, à condition que le montant des revenus du foyer fiscal soit de 25 000 € pour les célibataires et de 35 000 € pour les couples mariés ou pacsés.

Un taux de TVA réduit de 5.5% peut également vous aider à financer votre pompe à chaleur géothermique. Ce taux s’appliquera aussi bien à l’achat du matériel, qu’à la pose de celui-ci par un professionnel, à condition que votre logement ait été construit depuis au moins deux ans.

Les aides de l’Anah et des collectivités locales en faveur de la pompe à chaleur géothermique

L’Agence nationale de l’habitat (ANAH) peut éventuellement vous octroyer des subventions qui sont cumulables avec certaines aides, mais pas avec la prime énergie Total. Le choix d’une pompe à chaleur géothermique fait partie des travaux d’économies d’énergie qui peuvent être subventionnés, à condition de respecter certains critères dont le principal est votre plafond de ressources. Notre simulateur d’éligibilité aux aides de l’Anah pourra vous permettre de savoir si vous pouvez y prétendre. Si c’est le cas, consultez notre dossier complet sur ce sujet afin d’en savoir plus sur les critères d’obtention.

Enfin, avant de procéder à l’achat de votre pompe à chaleur géothermique et de débuter vos travaux, n’oubliez pas de vous renseigner auprès de vos collectivités locales. De nombreuses communes et régions, sans oublier certains départements, octroient en effet des aides locales pour des travaux visant à réduire la consommation d’énergie. Pour savoir si vous pouvez déposer une demande auprès des collectivités locales dont vous dépendez, le plus simple est de vous renseigner directement auprès d’elles, notamment par le biais du site internet de l’Agence départementale d’information sur le logement (Adil) dont vous dépendez.