Tout savoir sur la chaudière gaz basse température

Conditions d’installation, équipements supplémentaires, taux de rendement moyen des chaudières gaz basse température, etc. Voici les réponses à quelques questions que vous pouvez vous poser pour choisir une chaudière gaz basse température dans le but de réduire votre consommation d’énergie.

 

Dois-je changer mes radiateurs en même temps que ma chaudière ?

Une chaudière gaz basse température fonctionne de manière optimale avec des émetteurs à chaleur douce, qui utilisent une eau ne dépassant pas les 50°C. Pour profiter pleinement des économies que vous allez pouvoir réaliser, et d’un confort thermique permanent, il est donc préférable d’investir dans des radiateurs adaptés ou dans un plancher chauffant. Toutefois, même si ce n’est pas la meilleure solution, des radiateurs larges, à l’image des vieux radiateurs en fonte, peuvent également fonctionner avec une chaudière basse température car, leur surface étant importante, ils permettront à la chaleur de se diffuser dans votre habitation, même si cette solution ne sera pas totalement optimale. En revanche, si vos radiateurs sont trop petits il conviendra de les changer afin que le taux de rendement de votre chaudière gaz basse température soit satisfaisant.

J’habite un petit appartement, puis-je installer une chaudière gaz basse température ?

Tout à fait, puisqu’il existe des modèles muraux et compacts disposant en outre d’une puissance adaptée à votre logement. Son encombrement ne sera pas plus important que celui de votre chaudière actuelle, elle peut même prendre moins de place, selon le modèle. De plus, le remplacement se fait rapidement puisque les connectiques sont généralement les mêmes. Si vous choisissez une chaudière gaz basse température avec production d’eau chaude sanitaire, vous pouvez opter pour une chaudière à micro-accumulation, c'est-à-dire avec un petit ballon d’eau chaude intégré à l’appareil. Découvrez nos conseils pour bien choisir.

Avec une chaudière gaz basse température, dois-je revoir mon système d’évacuation des fumées ?

Pas forcément. Si vous disposez déjà d’un conduit de cheminée, votre chaudière gaz basse température peut tout à fait s’y adapter. Il suffit de prendre quelques précautions en le tubant (doublant), car les fumées basses températures sont plus humides, et de faire vérifier ce conduit chaque année au moment de l’entretien obligatoire de votre chaudière gaz basse température. Si vous avez déjà un système d’évacuation par ventouse, il faudra simplement faire vérifier sa compatibilité avec votre nouvelle chaudière basse température. Il se peut également que de nouveaux conduits doivent être percés. Sur ces questions, seul un professionnel sera à même de vous conseiller au mieux.

Pourquoi choisir une chaudière basse température plutôt qu’une chaudière à condensation ?

Les chaudières gaz à condensation remportent un succès croissant. Leur taux de rendement énergétique peut dépasser les 100% car elles produisent également de la chaleur en récupérant l’énergie calorifique des fumées produites par la combustion. Néanmoins, le taux de rendement des chaudières gaz basse température est également très intéressant car il se situe entre 93 et 95%. De plus, le prix de ce type d'appareil est moins élevé. La taille de votre habitation peut être un critère déterminant pour choisir la chaudière basse température. En effet, la chaudière gaz à condensation ne va donner sa pleine mesure que si elle est utilisée pour chauffer un volume important. Pour un petit logement, le choix de la chaudière basse température peut donc se révéler plus judicieux.

De quelle manière puis-je optimiser le fonctionnement de ma chaudière gaz basse température ?

Outre des émetteurs de chaleur adaptée, vous pouvez coupler votre chaudière gaz basse température avec des systèmes de programmation et de régulation. Ces appareils vont vous permettre de réaliser des économies d’énergie supplémentaires, d’autant plus que leur achat et leur installation ouvrent droit à l’éco-prêt à taux zéro dans le cadre d’un bouquet de travaux. Vous pouvez par exemple installer un programmateur de chauffage, une sonde de température extérieure et un thermostat d’ambiance ou encore des robinets thermostatiques sur vos radiateurs. Ces installations vous permettront de profiter d’un confort thermique constant.

Dans tous les cas, n’oubliez pas que le rendement de votre chaudière gaz basse température sera meilleur si votre logement est bien isolé.