Choisir sa chaudière gaz basse température

Type de chaudière, utilisation, puissance, système d’évacuation, etc. Quels sont les critères pour bien choisir votre chaudière gaz basse température ? Voici les éléments de réponse, sans tenir compte des marques présentes sur le marché.

 

Quel type de chaudière gaz basse température choisir ?

Il existe deux sortes de chaudières gaz basse température, dont l’installation dépend de la configuration de votre logement. En effet, on distingue la chaudière gaz basse température, à poser au sol, de la chaudière murale. Vous pouvez privilégier la première si vous disposez d’un garage, d’une buanderie ou d’un sous-sol. Si ce n’est pas le cas, choisissez plutôt la chaudière gaz basse température murale qui peut s’installer quasiment n’importe où, d’autant que les fabricants ont fait de gros efforts pour la rendre toujours plus compacte et esthétique. Si vous désirez installer une chaudière gaz basse température, notre formulaire de demande de devis vous permet de prendre contact avec l’un de nos artisans partenaires. Outre la question du coût des travaux, celui-ci est à même de trouver la solution la plus adaptée à vos besoins et à votre habitation.

Faut-il choisir une chaudière gaz basse température simple service ou double service ?

La seconde question à se poser est celle de l’utilisation de votre chaudière gaz basse température. Va-t-elle vous servir uniquement pour le chauffage central (on parle alors de chaudière à simple service) ou également pour la production d’eau chaude sanitaire ? La chaudière à double service, ou chaudière mixte, que vous installerez en pareil cas, vous offre elle-même plusieurs possibilités, en fonction de vos besoins énergétiques, mais aussi de la place dont vous disposez. Il existe en effet :

  • Des chaudières à production d’eau chaude sanitaire instantanée, qui fonctionnent avec un échangeur de chaleur, mais limitent la quantité d’eau chaude disponible ;
  • Des chaudières à micro-accumulation, où un petit ballon d’eau chaude est incorporé à la chaudière gaz basse température pour disposer en permanence d’une petite réserve d’eau chaude ;
  • Des chaudières à accumulation, surmontées d’un ballon qui stocke l’eau chaude et dont la capacité varie généralement de 50 à 300 litres.

Pour choisir le type de chaudière gaz basse température le plus adapté à vos besoins, les conseils du professionnel auprès de qui vous allez acquérir votre matériel pourront s’avérer précieux, notamment pour pouvoir réaliser un maximum d’économies.

Quelle puissance pour ma chaudière basse température ?

Autre question clé, celle de la puissance, concrètement de la capacité et de la rapidité de la chaudière gaz basse température à alimenter les circuits d’eau chaude. Il faut savoir que si la réglementation impose un rendement minimal en fonction de la puissance de votre chaudière, il n’y aura jamais aucun problème en la matière avec une chaudière gaz basse température, dès lors que celle-ci affiche forcément un rendement supérieur à 90%.

Question puissance, donc, tout dépend encore de l’utilisation de votre chaudière basse température et de votre logement. Ainsi pour un appartement dont la surface est inférieure à 100 m², la puissance pourra être comprise entre 12 et 20 kW pour un chauffage seul, entre 23 et 28 kW pour une chaudière mixte. Au-delà de 100 m², ces chiffres passent respectivement à 18 et 25 kW et à 25 et 35 kW. Dans une maison individuelle de plus de 100 m², on préconise une puissance supérieure à 20 kW pour une chaudière à simple service, comprise entre 25 et 35 kW pour une chaudière à double service. Là encore, n’hésitez à pas à vous renseigner auprès du professionnel que vous aurez choisi et qui saura vous conseiller sur la puissance la mieux adaptée à votre logement.

 

En savoir plus – Et le système d’évacuation ?

Une chaudière gaz basse température impose la mise en place d’un système d’évacuation des fumées dégagées par la combustion du gaz. Vous pouvez privilégier une chaudière basse à température à ventouse pour plusieurs raisons :

  • Elle ne nécessite pas la présence d’un conduit de cheminée ;
  • Elle peut être installée dans un espace non ventilé tel qu’un placard ;
  • Elle améliore la sécurité de la chaudière ;
  • Elle réduit la consommation de combustible de 4 à 5% environ.