Tout savoir sur la chaudière fioul basse température

Rendement de la chaudière, inflammabilité et pouvoir calorifique du fioul, type de fioul domestique à choisir et caractéristiques de cette énergie : voici les réponses à quelques questions que vous pouvez vous poser sur le choix et l’installation d’une chaudière fioul basse température.

 

Le fioul domestique est-il une énergie sûre et moins polluante qu’auparavant ?

Oui. Tout d’abord, le fioul domestique ne présente pas de risque d’inflammation à température ambiante. Il faut également noter que le pouvoir calorifique du fioul, de l’ordre de 10 kWh pour un litre, offre un grand confort de chauffage. Sur un plan environnemental, de gros progrès ont été réalisés et les chaudières nouvelles générations, à l’image de la chaudière basse température, émettent de moins en moins de CO2 et la très faible quantité de souffre qu’il contient rend le fioul beaucoup moins polluant. On s’achemine de plus vers du fioul domestique de moins en moins polluant et qui contient parfois de l’huile végétale.

À quoi correspond le rendement d’une chaudière fioul basse température ?

Il s’agit du rapport entre la quantité de fioul consommé et la quantité d’énergie produite. Une chaudière peut subir quelques déperditions, notamment au niveau de la combustion et des fumées. Il est établi par rapport au PCI – Pouvoir calorifique inférieur – c'est-à-dire l’énergie contenue dans une unité de mesure (kilo, mètre cube, litre, etc.) et qui sera libérée lors de la combustion. Une chaudière fioul basse température assure en moyenne un rendement de 93 à 95%.

En installant une chaudière fioul basse température, dois-je également changer mes radiateurs ?

Une chaudière fioul basse température fonctionne de manière optimale avec des émetteurs à chaleur douce (50°C), car ceux-ci permettent une diffusion homogène de la chaleur. Pour profiter pleinement des économies que vous allez pouvoir réaliser, et d’un confort thermique permanent, il est donc préférable d’investir dans des radiateurs adaptés ou dans un plancher chauffant. Toutefois, des radiateurs larges, à l’image des vieux radiateurs en fonte, fonctionnent avec une chaudière basse température.

Quel système d’évacuation des fumées faut-il privilégier ?

Tout dépend d’abord de votre maison, si elle est ou non équipée d’un conduit de cheminée. Si tel est le cas, il peut être utilisé pour l’évacuation des fumées de votre chaudière fioul basse température, à condition qu’il soit doublé (et ramoné chaque année), car une eau à basse température implique un peu plus d’humidité dans les fumées. Si vous ne disposez pas d’un conduit d’évacuation rejoignant votre toit, la chaudière à ventouse est une bonne solution, même si elle est un peu plus bruyante, et nécessite le percement d’un mur. Cela dit, vous êtes avec ce système assuré d’avoir moins de pertes thermiques, les conduits étant particulièrement étanches.

Dois-je choisir un fioul en particulier pour ma chaudière basse température ?

D’une manière générale, il est toujours conseillé de choisir un fioul dit de qualité supérieure. Il est certes un peu plus cher que le fioul ordinaire, mais il présente de multiples avantages. Résistant mieux au froid, il ne pose pas de problème de stockage si votre cuve est en extérieur. La qualité de sa combustion est meilleure, ce qui fait que vous consommez un peu moins de combustible pour vous chauffer. De plus, il contient un agent anticorrosion qui protège les pièces métalliques de votre chaudière basse température et donc limite le risque de pannes.