Des aides financières pour acheter votre chaudière fioul basse température

Si l’achat d’une chaudière fioul basse température ne permet pas d’obtenir un crédit d’impôt, ni une prime énergie, d’autres aides financières existent. Vous pouvez, sous certaines conditions, prétendre à l’éco-prêt à taux zéro, au taux de TVA réduit à 5,5%, ou encore aux aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) et des collectivités locales.

 

L’éco-prêt à taux zéro : un prêt avantageux pour l’achat d’une chaudière fioul basse température

Un éco-prêt à taux zéro peut vous être accordé par certains établissements bancaires si vous engagez un bouquet de travaux, c’est-à-dire au moins deux types de travaux différents, visant à réduire votre consommation d’énergie. Dans le cadre d’un bouquet de deux travaux comme l’installation d’une chaudière fioul basse température et l’isolation des combles (par exemple), le montant de l’éco-prêt sera plafonné à 20 000 € et sera remboursable en 10 ans maximum. Pour un bouquet de trois travaux, il sera plafonné à 30 000 € et la durée de remboursement pourra être portée à 15 ans.

La TVA à taux réduit à 5,5% s’applique aux chaudières fioul basse température

Tous les travaux d’amélioration des installations de chauffage, et donc le choix de passer à une chaudière fioul basse température, vous permettent de bénéficier d’une TVA à taux réduit à 5,5% à partir du 1er Janvier 2014 (7% jusqu’au 31 décembre 2013), à condition que votre logement soit achevé depuis plus de deux ans. Ce taux réduit très avantageux est applicable aussi bien sur le prix d’achat de votre chaudière fioul basse température, que sur le coût de la main d’œuvre pour l’installation par un professionnel.

Les aides de l’Anah et des collectivités locales

L’Agence nationale de l’habitat ou ANAH peut également vous apporter une aide financière, sous conditions de ressources. Les plafonds de ressources établis chaque année au 1er janvier, dépendent de votre région d’habitation (Ile-de-France ou province) et du nombre de personnes composant le foyer ; ils distinguent les ménages aux revenus dits "modestes" et les ménages aux revenus dits "très modestes". Pour savoir si vous êtes concernés, vous pouvez d’ores et déjà utiliser notre simulateur d’éligibilité aux aides de l’Anah.

Certaines collectivités locales (régions, départements, communes), soutiennent parfois les travaux destinés à économiser l’énergie. Vous pouvez entrer en contact avec elles, notamment par le biais de leur site internet, pour savoir si vous êtes en mesure d’obtenir des aides locales réduisant ainsi votre investissement personnel.