Prix et économies à réaliser grâce à l'installation d'une éolienne

L'implantation d'une éolienne domestique est surtout intéressante pour les particuliers désirant consommer sur place leur production. Dans certains cas, il est possible de couvrir la totalité des besoins en électricité de votre foyer, mais cela ne sera pas possible si votre mode de chauffage est électrique car l’éolienne ne pourra sans doute pas produire suffisamment de courant.

Consommer ou revendre l'électricité produite par l’éolienne ?

L'énergie éolienne est encouragée depuis longtemps par les pouvoirs publics via la mise en place d'une obligation d'achat par les fournisseurs d'électricité, à un tarif réglementé fixé par décret. Ainsi, pendant les 10 années qui suivent la pose de votre éolienne, vous pouvez revendre l'électricité à 8,2 centimes d'euros le kWh. Durant les cinq années suivantes, le prix variera de 2,8 à 8,2 centimes le kWh selon votre zone géographique. Cependant, d'après l'Agence de l’environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), la revente de l'électricité éolienne n'est pas toujours rentable pour une petite éolienne, même avec le tarif de rachat. Ce sont surtout les grands parcs éoliens qui en bénéficient. C'est pourquoi l'Ademe recommande aux particuliers de consommer tout ou partie de l'électricité produite avec leur éolienne domestique, et de ne revendre que le surplus (s'il y en a). En effet, le coût de l’installation d’une éolienne étant important, même avec le tarif de rachat garanti, il faut de nombreuses années pour effectuer un retour sur investissement.

L'autoconsommation, la vraie source d'économies que peut apporter une éolienne

Vu que le retour sur investissement n'est pas garanti avec la revente d'électricité éolienne, les particuliers ont davantage intérêt à se tourner vers l'autoconsommation, qui leur permet de réduire leur facture d'électricité. Selon les calculs de l'Ademe, un ménage ayant installé une éolienne de 1 500 watts peut atteindre 2 440 kWh par an avec une vitesse de vent moyenne de 5 m/s, ou 4 800 kWh avec un vent de 7 m/s. Sachant que la consommation électrique moyenne d'un ménage français est de l'ordre de 2 700 kWh par an (hors chauffage et eau chaude), il est donc tout à fait envisageable de couvrir jusqu'à 100 % des besoins en électricité avec une éolienne. Toutefois, si vous utilisez l’électricité pour assurer le chauffage et la production d'eau chaude au sein de votre logement, la technologie éolienne ne vous permet pas de couvrir tous vos besoins énergétiques, mais elle vous permet de réduire sensiblement votre facture.

Des économies peuvent être réalisées dès l’investissement de départ

Les pouvoirs publics vous accompagnent lors de l'achat et de l'installation d'une éolienne sous la forme de déductions fiscales ou de subventions, puisqu'il s'agit d'une énergie renouvelable. Vous avez à votre disposition plusieurs mécanismes, comme le crédit d'impôt pour la transition énergétique grâce auquel vous pouvez retrancher une partie de vos dépenses sur votre prochaine déclaration d'impôt, ou encore de potentielles subventions locales (mairie, département ou région). Par ailleurs, l'éco-prêt à taux zéro vous permet de lisser votre investissement dans le temps, puisque le remboursement du prêt est étalé sur 10 ou 15 ans. Mises bout à bout, ces aides financières parfois  cumulables les unes aux autres, vous permettent de réaliser des économies sur le coût d’installation de l'éolienne.

Des éoliennes qui consomment plus qu’elles ne produisent !

Il faut se méfier des sociétés qui proposent des éoliennes sur pignon. L’installation est souvent bruyante et consomme plus d’électricité qu’elle n’en produit.

Il s’agit d’arnaques encore très présentes dans ce nouveau marché et il faut être très vigilant pour les éviter. Un contrôle de la santé financière de l’entreprise, une rencontre avec des clients de celle-ci, un comparatif entre plusieurs professionnels vous évitera sans doute de tomber dans de tels pièges.

Découvrez les autres solutions de production d'énergie

Découvrez les autres solutions de production d'énergie