Choisir le bon type d'éolienne : les critères à prendre en compte

Le critère de choix d’une éolienne le plus important est la puissance réelle de celle-ci vis-à-vis de la vitesse moyenne des vents, passant dans le terrain de son implantation. Les émissions sonores, la couleur et le design de l'éolienne sont des critères secondaires mais qui peuvent aussi entrer en ligne de compte.

 

Déterminer la puissance réelle de l'éolienne afin de faire un choix

La puissance indiquée (en watts) par les fabricants correspond à la production maximale offerte par l'éolienne selon une vitesse de vent "nominale". Par exemple, si votre éolienne a une puissance de 1 000 kWh, cela veut dire qu’elle peut produire 1 000 kWh, mais uniquement avec des vents soufflant à leur maximum. Or la vitesse du vent varie beaucoup en fonction de votre région d'habitation et de l'emplacement de l'éolienne sur votre terrain ou votre habitation. Dès lors, la puissance maximale n'est pas le critère le plus pertinent pour choisir son éolienne. En revanche, la courbe de puissance vous renseigne sur la puissance d'une éolienne pour différentes vitesses de vent. En faisant établir une étude sur le gisement éolien de votre domicile, vous connaîtrez la vitesse du vent au-dessus de votre terrain. Vous serez ainsi en mesure de déterminer la puissance d'une éolienne en conditions réelles, telles qu'on peut les rencontrer chez vous, avant de l'acheter. Par la même occasion, vous saurez quel est le meilleur emplacement pour l'installer.

Le choix de l'installateur et de la batterie

De l'étude préalable pour choisir l'emplacement aux travaux de pose en eux-mêmes, l'installation d'une éolienne est toujours opérée par des professionnels agréés. Sur le marché du petit éolien, la charte Qualivent peut vous aider à choisir un personnel qualifié, ayant suivi une formation dans le domaine et qui possède de bonnes références passées. L'installateur doit disposer d'une assurance de responsabilité décennale. Il vous aide également à choisir les batteries employées pour stocker l'énergie. La capacité de stockage des batteries est calculée en fonction de la consommation de votre foyer, de la présence ou non d'autres sources d'énergie d'appoint et du niveau d'autonomie dont vous souhaitez disposer.

Le bruit produit par une éolienne est un critère de choix

Les nuisances sonores émises par les éoliennes sont très limitées, lorsqu'il s'agit de modèles domestiques. Mais, si jamais vous installez votre éolienne près de votre maison ou au-dessus du toit, il est préférable de vous renseigner à ce sujet et de bien choisir le modèle le plus silencieux possible. Il ne faut d’ailleurs pas hésiter à rencontrer les clients de votre professionnel avant de contracter avec lui. Il faut savoir que les petites éoliennes actuelles ne produisent normalement pas un bruit supérieur à 40 décibels, soit l’équivalent d’une conversation normale entre deux personnes. Si elle n’est pas placée directement sous une fenêtre, elle ne doit donc pas être dérangeante pour vous ou vos voisins. Néanmoins, soyez vigilant sur ce point car certaines petites éoliennes peuvent être très bruyantes.

Des solutions pour limiter l’impact visuel d’une éolienne

Pour ce qui est des éoliennes disposant d’un mât, la nuisance visuelle est un facteur à prendre en compte, que ce soit pour vous ou votre voisinage. Concernant la couleur de l'éolienne, optez pour un ton gris-bleu clair qui se fondra dans le paysage par beau et mauvais temps, à la place du blanc bien trop visible. Par ailleurs, on note l'apparition d'éoliennes design sur le marché, conçues pour réduire l'impact visuel de l'appareil. Quant aux plus petits modèles qui peuvent être posés sur un toit, leur impact est beaucoup moins important, même si l’esthétisme reste un critère au moment de choisir ou non cette source d’énergie renouvelable.

En savoir plus - Les normes en vigueur

La norme internationale CEI 61 400-2, mise en place depuis 1995, impose des exigences de sécurité minimales aux petites éoliennes domestiques. Elle définit les éoliennes en fonction des vitesses de vent qu'elles sont capables de supporter, en situation normale comme en mode tempête. À ce titre, les modèles les plus résistants sont les éoliennes de "Classe 1", qui peuvent gérer des vents moyens de 10 m/s (36 km/h) et supporter des rafales exceptionnelles jusqu'à 50 ou 70 m/s (180 à 250 km/h). On départage également les éoliennes de classe A (fortes turbulences) ou B (faibles turbulences). Ainsi, si vous résidez dans une zone où les vents sont généralement forts, vous devez privilégier une éolienne de type classe A. Ces critères précis vous permettront de choisir l'éolienne la mieux adaptée aux vents de votre région.

Découvrez les autres solutions de production d'énergie

Découvrez les autres solutions de production d'énergie