Installation, prix et entretien d'un chauffe-eau solaire individuel

Vous pouvez faire installer un chauffe-eau solaire partout en France. Bien évidemment, le niveau d’ensoleillement aura un impact important sur le rendement de votre installation. Il faudra aussi vous assurer de la meilleure façon de stocker l’eau notamment dans les régions très froides. Pour la pose des capteurs et du ballon de stockage ou l’entretien du chauffe-eau solaire, il est recommandé de faire appel à un professionnel qualifié afin que votre équipement fonctionne de manière optimale durant de nombreuses années.

 

Comment se déroule l'installation d'un chauffe-eau solaire ?

Chauffe-eau solaire individuel : installation et entretien

L'installation d'un chauffe-eau solaire individuel nécessite des travaux à plusieurs niveaux dans votre maison. Le professionnel va :

  • installer des capteurs solaires thermiques sur votre toit. Il ne sera pas nécessaire de recouvrir entièrement celui-ci, en général 5m² de panneaux solaires seront suffisants ;
  • installer éventuellement un nouveau ballon d'eau chaude ;
  • installer un circuit pour le fluide transportant la chaleur jusqu'à ce ballon d'eau chaude.

Les démarches à effectuer avant les travaux

Vous ne pouvez pas installer un chauffe-eau solaire individuel à votre domicile sans réaliser au préalable une déclaration de travaux auprès de votre commune, étant donné que la pose des capteurs va modifier l'aspect de la toiture (même en cas d'intégration au bâti). Si vous habitez dans un site classé, l'accord de l'architecte des Bâtiments de France sera également nécessaire. En cas de logement dans un lotissement ou en copropriété, il faut vous renseigner personnellement sur les règles applicables (couleurs, aspects, etc.).

L'impact de l'orientation et de l'inclinaison des capteurs

Pour que le rendement des capteurs thermiques de votre chauffe-eau solaire individuel soit optimal, la solution idéale consiste à les poser sur la face sud de votre toiture, avec une inclinaison de 40 à 50° par rapport à l'horizontale. Par exemple, avec une inclinaison à 45° pour 4m2 de capteurs solaires, en été et selon les régions, 300 litre d’eau chaude pourront être produits. Bien sûr, ces conditions particulières ne peuvent pas toujours être réunies. Ainsi, vous pouvez compenser une mauvaise orientation/inclinaison en choisissant un dimensionnement des capteurs plus important ou une technologie plus aboutie, telle que les capteurs à tubes sous vide. Notre simulateur d’économies d’énergie peut vous permettre d’en savoir plus sur la solution la plus adaptée à voter logement. Il faut aussi tenir compte des ombrages environnants, dus aux arbres ou aux bâtiments voisins et qui réduiraient la performance de votre installation. Le professionnel choisi vous guidera au fil de ces étapes techniques.

L'installation du ballon d'eau chaude

Il convient de minimiser autant que possible la distance entre les capteurs thermiques et le ballon de stockage de l'eau chaude, afin de limiter les pertes de chaleur, mais aussi le coût de l'installation. Plus les canalisations seront longues, plus le prix du chauffe-eau solaire individuel augmentera. En outre, le ballon devra, si possible, être placé dans un local chauffé ou isolé pour qu'il se refroidisse moins rapidement.

L’intérêt de passer par un professionnel pour installer un chauffe-eau solaire

La réalisation des calculs de dimensionnement des capteurs et du ballon de stockage d’un chauffe-eau solaire individuel peut s'avérer très complexe pour les novices en énergie solaire. De même, pour poser les capteurs thermiques, des compétences techniques sont exigées en matière électrique. C'est pourquoi il est fortement recommandé d'employer les services de professionnels qualifiés pour l’installation de votre chauffe-eau solaire individuel. Enfin, les aides financières auxquelles vous pouvez prétendre pour cette installation sont conditionnées par le fait que les travaux aient été réalisés par un artisan qualifié. Le label QualiSol, reconnu par l'Ademe, permet de répertorier les professionnels qualifiés, ce qui est le cas de nos artisans partenaires.

L'entretien du chauffe-eau solaire individuel

Il n'est généralement pas requis de nettoyer les capteurs thermiques posés sur votre toiture, puisque la pluie se charge d’évacuer poussières et autres dépôts. Un contrôle effectué par un professionnel peut être préconisé tous les 3 ans, seulement pour les capteurs. Il est préférable de procéder à une visite de maintenance, pour le reste de l’installation, sur un rythme annuel afin d'allonger la durée de vie des équipements, supérieure à 20 années. Le mieux est de confier l’entretien de votre chauffe-eau solaire à votre installateur, qui présente une parfaite connaissance du fonctionnement de l'appareil. Pour chaque maintenance, l’artisan vérifie : la pression du liquide caloporteur, le fonctionnement de la pompe, la fixation des capteurs, ainsi que l’état d’isolation thermique des tuyaux.

 

Découvrez les autres solutions de production d'énergie

Découvrez les autres solutions de production d'énergie