Cette semaine, l’Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) réunissait ses membres à Vienne. Ensemble, ils devaient définir une politique commune à poursuivre vis-à-vis de la production internationale. La Russie n’a pas attendu la clôture des débats pour annoncer que la réduction de la production serait prolongée pour les neuf prochains mois.

Fioul : l’OPEP prolonge la réduction de la production de pétrole

L’évolution du prix du fioul domestique, énergie de chauffage utilisée par de nombreux ménages français, dépend énormément de la valorisation du baril de pétrole brut sur les marchés internationaux. L’offre et la demande en pétrole, à l’échelle globale, ont donc un impact direct, et souvent significatif, sur le pouvoir d’achat des ménages disposant d’une chaudière au fioul.

Réduire la production pour maintenir le cours du pétrole

Pour savoir si sa facture de fioul était susceptible de s’alléger dans les mois à venir, c’est du côté de Vienne qu’il fallait tourner le regard en ce début de mois. Le 1er juillet, l’Organisation des pays producteurs de pétrole y réunissait ses membres, à savoir 14 pays ressemblant à eux seuls un partie importante de l’offre en or noir. À cette occasion, ils devaient s’entendre sur la politique coordonnée à mener à l’égard de la production.

Depuis plusieurs mois, l’OPEP et 10 autres pays alliés, parmi lesquels la Russie, s’accordent autour d’une stratégie de réduction de la production. Cette entente a pour objectif premier de soutenir le cours du pétrole face notamment à la hausse de la production américaine et à un ralentissement attendu de la demande mondiale.

La Russie annonce une prolongation de la réduction de sa production

La question que se posait pour les analystes financiers était de savoir si cette dynamique allait se poursuivre, être renforcée, ou si la production pourrait repartir à la hausse. Il n’a cependant pas fallu attendre l’issue de la réunion, ni même le commencement des discussions, pour savoir de quoi il en retournerait. Dès dimanche, le 30 juin, la Russie annonçait qu’un accord avait été conclu avec les autorités saoudiennes pour prolonger la réduction de l’offre pétrolière de l’OPEP et de ses alliés situés en dehors de l’organisation. La réunion de Vienne, dès lors, ne devait que confirmer cet accord.

Une baisse du cours du pétrole malgré l’accord

Malgré l’encadrement de la production au niveau de l’OPEP, le cours du Brent est passé de 75 dollars le baril (en avril) à moins de 63 dollars vendredi. Cette limitation de la production ne semble pas permettre de maintenir les cours face à des craintes de ralentissement de la croissance mondiale (et donc de la demande en pétrole) et une augmentation de la production en pétrole aux États-Unis, pays qui est devenu cette année le plus important producteur au monde, devant la Russie.

La rénovation énergétique pour réaliser des économies

Cependant, le cours du pétrole est réputé volatil. Ceux qui se chauffent au fioul domestique et qui souhaitent réaliser des économies durablement ou se mettre à l’abri des fluctuations peuvent aussi profiter des aides actuellement octroyées pour l’amélioration des performances énergétiques. Celles-ci peuvent être octroyées :

 

Bon à savoir : 

Le prix du fioul domestique diffère selon la région dans laquelle vous habitez. Pour connaître le prix sur votre commune, faites une simulation sur le site de notre partenaire fioulmarket.fr.