Pour limiter la pollution intérieure d’un logement et préserver la santé de ses occupants, l’installation d’une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) est conseillée. Il en existe deux types : la VMC simple flux et la VMC double flux. Alors comment choisir sa VMC ? Le point sur les différences entre VMC simple flux et double flux. 

VMC simple ou double flux : laquelle choisir ?

VMC simple ou double flux : tableau de comparaison

Aérer son logement est indispensable pour bien vivre au quotidien. La pollution intérieure est dangereuse pour la santé. Équiper sa maison d’une VMC est une solution permettant de ventiler efficacement son habitation. Il est cependant nécessaire de connaître les différences entre une VMC simple flux et double flux pour bien choisir son équipement :

 

VMC simple flux

VMC double flux

Coût (pose incluse)

Abordable : entre 1 000 € 1 500 €

Conséquent : entre 3 000 € et 7 000 €

Aides financières

Oui

Oui

Entretien

Simple, nettoyage régulier des entrées d’air et des bouches d’évacuation

Tâches importantes, filtres à nettoyer tous les trimestres et à remplacer deux fois par an. Les bouches d’extraction et d’insufflation sont à dépoussiérer tous les 6 mois environ. 

Type de projet (de préférence)

En rénovation

En neuf

Consommation électrique

Faible

À surveiller car elle peut être importante

Installation

Accessible pour les personnes qui ont des connaissances techniques

Compliquée : il est préférable de faire appel à un professionnel pour assurer une bonne performance du dispositif

 

L’un des points importants à prendre en compte également est le niveau d’économie de chauffage qu’il est possible de réaliser avec chaque dispositif. Pour cette caractéristique, avantage à la VMC double flux qui permet de réduire sa consommation de chauffage d’au moins 10 %.

 

Quelle VMC pour un appartement ou une maison ?

Il est conseillé aux occupants d’appartement souhaitant installer une VMC de choisir une VMC simple flux. C’est un dispositif efficace et moins encombrant qu’une VMC double flux. De ce fait, elle est généralement privilégiée pour tous les projets de rénovation. Toutefois, il est nécessaire de trouver comment évacuer l’air vicié. Parfois, l’accord du syndic de copropriété peut être déterminant pour réaliser une ouverture dans la façade, ce qui contraint la réalisation d’un tel projet.

L’installation d’une VMC double flux est quant à elle plus facile dans une maison. Pourquoi ? Car c’est un dispositif qui prend de la place : sa taille est proportionnelle à celle du logement. Il est alors indispensable d’avoir un espace adapté pour l’installer de manière discrète.

 

 

Le saviez-vous ?

Vous souhaitez réaliser l’installation d’une VMC dans votre logement ? Demandez en ligne votre devis sur le site de L’énergie tout compris : c’est simple et gratuit.

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème

Sur le même thème