Pour se chauffer, on peut recourir à de nombreuses solutions. Quand vient le moment d’installer un système de chauffage dans une habitation neuve ou de remplacer une chaudière par une autre, plus performante, il est essentiel de comparer les différentes options qui s’offrent à vous.

Quel est le système de chauffage le plus économique ?

Quel est le système de chauffage le plus économique ? Voici une question à laquelle il n’est pas évident de répondre directement. D’une part parce que les paramètres à prendre en compte sont très nombreux. D’autre part, parce que les réponses peuvent fortement varier en fonction de vos besoins, de votre situation.

Afin de vous aider à faire les bons choix, L’énergie tout compris vous indique les éléments dont il faut tenir compte. En obtenant les bonnes réponses aux questions suivantes, vous pourrez beaucoup mieux comparer les différents systèmes de chauffage.

Quel est le coût de l’installation de chauffage ?

C’est souvent le premier élément pris en considération : le coût de l’investissement de base pour l’acquisition et l’installation d’un nouveau système de chauffage.

A ce niveau, les prix peuvent fortement varier, de 2000 euros pour l’installation de convecteurs électriques dans une pièce de vie, à plus de 20.000 euros pour une pompe à chaleur géothermique. Pour des budgets situés entre les deux, on trouvera des solutions comme des chaudières à condensation au fioul ou au gaz, des chaudières à granulés de bois, des pompes à chaleur air-eau

Quelles sont les aides auxquelles j’ai droit ?

En fonction de votre projet de rénovation énergétique, il est aujourd’hui possible de bénéficier d’aides financières pour le remplacement d’une chaudièreau fioul ou au gaz par un système de chauffage plus récent, plus performant, s’appuyant éventuellement sur les énergies renouvelables.

Ces aides financières permettent de réduire sensiblement le coût d’installation de votre nouveau système de chauffage. Elles sont accessibles via l’offre Mon Energie Tout Compris de Total et peuvent s’élever à plusieurs milliers d’euros selon votre situation.

Pour vous rendre compte du montant auquel vous avez droit, utilisez notre simulateur d’aides à la rénovation énergétique.

Quels seront les coûts de fonctionnement ?

Ces frais incluent la maintenance nécessaire pour garantir les performances du système de chauffage mais aussi l’énergie nécessaire pour l’alimenter.

Le rendement du système de chauffage choisi sera évidemment un facteur déterminant. Plus le rendement sera élevé, moins l’apport en énergie nécessaire à son fonctionnement sera important.

Dans la plupart des cas, il est intéressant de constater que plus les frais d’installation seront élevés, plus les coûts de fonctionnement seront bas.

Un convecteur électrique, bon marché à l’acquisition, aura besoin d’un apport important en électricité pour générer une chaleur confortable. Tandis qu’une pompe à chaleur aérothermique, plus onéreuse, n’a besoin que d’un faible apport en électricité pour générer de la chaleur. Cette installation va puiser de l’énergie dans l’air ambiant pour réchauffer l’eau d’une installation de chauffage.

Quelle est la durée de vie de l’installation ?

Une installation de chauffage doit être rentabilisée sur plusieurs années. Dans votre choix, il est donc important de considérer la durée de vie de l’installation. Certaines installations vont pouvoir fonctionner pendant quinze ans tandis que d’autres devront être changées au bout de 7 à 8 ans.

Comment vont évoluer les prix des énergies de chauffage dans les années à venir ?

Le prix de l’énergie actuel n’est pas garanti à long terme. L’évolution du prix de l’électricité, depuis plusieurs années désormais, suit une tendance à la hausse. La fiscalité écologique, avec la TICPE, pèse sur les prix du fioul, déjà réputé volatile. Dans le choix de votre installation de chauffage, il faut donc se mettre dans une perspective à moyen terme, en considérant la durée de vie de votre installation.

Des considérations environnementales peuvent aussi entrer en ligne de compte dans votre choix.

Comparatif des coûts des différents systèmes suivant les énergies

Les données ci-dessous sont données à titre indicatif, pour une maison de 120 m2. En fonction de la qualité de l’isolation de l’habitation, les coûts annuels peuvent sensiblement varier. Ils sont estimés ici pour une habitation d’une vingtaine d’années, avec une bonne isolation.

Énergie

Investissement achat & pose (aides déduites)

Prix pour la production 10 000 kWh

Coût sur 15 ans (tout inclus)

Fioul

+/- 6000 €

1010 €

80.000 €

Gaz (propane)

+/- 6000  €

1630 €

110 000 €

Bois (bûches)

Entre 6000 et 7000 €

430 €

23 000 €

Bois (granulés)

15000 €

680 €

40 000 €

Bois (déchiqueté)

20.000 €

350 €

37 000 €

Électrique (convecteurs)

2 000 €

1520 €

66 000 €

PAC (géothermique)

16.000 €

1460 €

40 000 €

PAC (air/eau)

10 000 €

1400 €

41 000 €

Toutes les solutions ne sont pas adaptées pour toutes les régions. Par exemple, une pompe à chaleur aura un rendement moindre dans une région plus froide et peut nécessiter l’installation d’un système d’appoint.

Les conseillers Mon Energie Tout Comprisvous aideront à définir la solution qui convient le mieux à vos besoins, en tenant compte de votre situation, avec la volonté de vous permettre de réaliser des économies d’énergie et d’améliorer votre pouvoir d’achat.

Sur le même thème

Sur le même thème