Depuis le 16 mars 2018, le plan de rénovation énergétique présenté au mois de novembre dernier a désormais son comité de pilotage. Il a été présenté par Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires et Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires.

Quel est le comité de pilotage du plan de rénovation énergétique des bâtiments ?

Qui compose le comité de pilotage ?

L’amélioration des performances énergétiques des bâtiments est un projet s’inscrivant dans le Plan Climat présenté par Nicolas Hulot fin 2017. À la tête du comité de pilotage se trouvent :

  • Marjolaine Meynier-Millefert, députée de l’Isère ;
  • Alain Maugard, président de l’organisme Qualibat.

Ce comité se compose également de :

  • La Direction Générale pour l’Énergie et le Climat ;
  • La Direction pour l’Habitat, l’Urbanisme et les Paysages ;
  • La Direction Immobilière de l’État ;
  • L’Agence Nationale pour l’Habitat ;
  • L’Agence Nationale d’Information sur le Logement ;
  • L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie ;
  • Le Plan Bâtiment Durable ;
  • Le Conseil Supérieur de la Construction et de l’Efficacité Énergétique ;
  • Les associations de collectivités (Régions de France, l’assemblée des communautés de France, l’assemblée des départements de France et l’association des maires de France).

La mission principale de ce comité est, comme le précise le communiqué de presse émis par les deux ministères, de « co-construire et de piloter avec l’ensemble des acteurs nationaux et locaux, et en particulier les collectivités territoriales, une politique ambitieuse de rénovation énergétique ».

Que retenir de la première réunion du comité ? 

L’installation du comité de pilotage a été l’occasion de faire le point suite à la consultation publique lancée en parallèle de l’annonce du Plan Climat. À ce propos, le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard a souligné que « la concertation a créé un formidable élan au sein des territoires ». Il a également précisé que le dialogue des quatre derniers mois a porté sur tous les axes principaux du plan de rénovation énergétique des bâtiments, à savoir :

  • La lutte contre la précarité énergétique ;
  • La cohésion sociale ;
  • L’emploi et l’innovation ;
  • La revitalisation des villes moyennes ;
  • Le soutien aux filières du bâtiment et la création d’emplois. 

Le comité de pilotage a pu entamer les discussions portant sur les évolutions à apporter au plan et devra finir de statuer sur différents points avant qu’il ne soit présenté officiellement.

Rappel des objectifs du plan de rénovation 

Le plan de rénovation énergétique présenté en novembre 2017 a pour objectif de faire baisser la consommation énergétique du parc de 15 % d’ici 2033. Il prévoit également de supprimer 1,5 million de logements peu performants nommés « passoires thermiques ». L’un des principaux moyens utilisés pour arriver à ces objectifs concerne les Certificats d’Économies d’Énergie. Ce dispositif devrait permettre de financer à hauteur de 5 milliards d’euros la rénovation des logements pour la période 2018-2020.

Le saviez-vous ?

L’énergie tout compris vous accompagne dans la réussite de votre projet de rénovation énergétique et vous verse une prime énergie pour tous les travaux permettant d’améliorer les performances énergétiques de votre logement.

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème