Pour continuer à travailler durant cette crise, les artisans sont tenus de respecter les gestes barrières. Respect des distances, lavage approfondi des mains… : un guide permet aux artisans et à leur employeur de bénéficier de toutes les recommandations en matière de prévention.

Gestes barrières

Le secteur du bâtiment a été touché de plein fouet par la crise. Selon l’Union des entreprises de proximité (U2P), le BTP est même le deuxième secteur le plus touché après celui de l’hôtellerie et de la restauration. Après avoir enregistré une chute sans précédent durant le premier trimestre de l’année, le BTP tente de redresser la tête pour limiter la casse. Même si, dans le milieu du bâtiment, on s’accorde pour dire que 2020 sera une année blanche, ou presque.

Depuis quelques semaines, les professionnels du bâtiment retrouvent tout de même leurs chantiers. Mais la crise est loin d’être oubliée. Et pour permettre aux artisans de travailler en toute sécurité, l'Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP) a délivré un guide présentant différentes mesures à mettre en œuvre pour assurer les conditions sanitaires nécessaires aux personnels du BTP.

Éviter au maximum la coactivité sur les chantiers et dans les ateliers

Pour chaque opération, quelle que soit sa taille, le maître d’ouvrage formalise, après analyse et en accord avec les entreprises intervenantes, une liste des conditions sanitaires afin de s’assurer que les différents acteurs pourront mettre en œuvre et respecter dans la durée les directives sanitaires générales et les consignes complémentaires édictées dans ce guide.

Cette analyse prendra en compte :

  • la capacité de toute la chaîne de production de reprendre son activité (maître d’œuvre, coordonnateurs SPS, bureaux de contrôles, sous-traitants, fournisseurs, transporteurs...) ;
  • les conditions d’intervention extérieures ou intérieures ;
  • le nombre de personnes sur le chantier ;
  • la coactivité.

L’OPPBTP souligne l’importance d’éviter au maximum la coactivité et de limiter le déplacement du personnel non essentiel sur les chantiers ou dans les ateliers.

Les artisans adoptent les bons gestes

Afin d’assurer aux artisans, à leur famille et à leur client une sécurité optimale, il est important qu’ils adoptent les bons réflexes :

Respect strict des gestes barrières

Respect d’une distance minimale d’un mètre entre les personnes à tout moment, sauf consignes particulières.

Lavage approfondi et fréquent des mains à l’eau et au savon liquide

Lavage des mains en début de journée, à chaque changement de tâche, et toutes les deux heures en cas de port non permanent des gants, après contact avec d’autres personnes ou port d’objets récemment manipulés par d’autres personnes. Séchage avec essuie-mains en papier à usage unique. Se laver les mains avant de boire, manger et fumer; si les mains sont visiblement propres, en utilisant une solution hydroalcoolique.

Il est important de rappeler la nécessité d’éviter de se toucher le visage, avec ou sans gants, et sans nettoyage préalable des mains. La possibilité de se laver les mains avec l’accès à un point d’eau et du savon est également une condition incontournable pour autoriser l’activité.

Port d’un masque de protection respiratoire

Le port du masque et des lunettes est obligatoire dans les cas suivants :

  • Travail à moins d’un mètre d’une autre personne : port d’un masque de type à usage non-sanitaire de catégorie 1, de type FFP1, de type chirurgical ou de protection supérieure ;

 

  • Intervention chez une personne malade, si cette intervention ne peut pas être différée : port d’un masque chirurgical de type II a minima ; la personne malade et son entourage doivent impérativement porter un masque chirurgical de type II a minima également ;

 

  • Intervention chez une personne à risque de santé : port d’un masque de type à usage non-sanitaire de catégorie 1, de type FFP1, de type chirurgical ou de protection supérieure ;

 

  • Dans les autres cas, le port du masque n’est pas obligatoire et fait l’objet d’une discussion dans le cadre du dialogue social de l’entreprise.

 

S’il n’est pas obligatoire, le port des gants de travail usuels et de lunettes est également recommandé pour les artisans.

Vous souhaitez, vous aussi, réaliser des travaux durant le confinement ? Profitez de notre prime énergie et de nombreuses autres aides en consultant le simulateur de L'énergie tout compris.

 

Sur le même thème

Sur le même thème