En 2018, de nombreux foyers français ont prévu ou ont réalisé des travaux de rénovation. Cette année, différentes enquêtes pointent vers une prise de conscience de l’importance d’une isolation de qualité même si le principal frein aux travaux reste le budget et le manque d’information sur les aides disponibles.

Les travaux de rénovation en France en 2018

Travaux de rénovation : l’isolation en tête des préoccupations des Français

Selon l’enquête menée en marge de l’EnerJ-meeting, la journée de l’efficacité énergétique et environnementale du bâtiment, en mars dernier à Paris, les propriétaires de maison sont 52 % à placer l’isolation en tête de leurs projets de travaux de rénovation en 2018, juste devant le changement des portes et fenêtres (39 %) et la réfection des sols et murs (35 %). Plusieurs raisons expliquent cet engouement pour l’isolation :

  • Réduction de la consommation d’énergie : un toit mal isolé par exemple, constitue une déperdition de chaleur de 30 % et une hausse de la consommation d’énergie ;
  • Adaptation du bien pour une plus grande fonctionnalité au quotidien ;
  • Amélioration du confort.

 

Bon à savoir

La tendance en matière de rénovation pour les Français propriétaires d’appartement est un peu différente. Ces derniers cherchent en priorité à rénover leur intérieur : la remise en état des sols, des murs et d’une pièce entière sont les principaux travaux de rénovation prévus en 2018.

 

Quel budget les Français allouent-ils à la rénovation en 2018 ?

Une enquête récente effectuée par CSA pour Franfinance apporte un éclairage sur le budget utilisé par les Français pour rénover leur logement. S’ils sont 63 % des sondés à avoir effectué des travaux au cours des 5 dernières années, le budget alloué varie grandement d’un foyer à l’autre. La majorité (40 %) a dépensé moins de 4 999 € pour les travaux de rénovation, quand 17 % avaient un budget travaux compris entre 5 000 € et 10 000 €.

Comment les Français financent-ils leurs travaux de rénovation ?

Pour payer ces travaux, tant les locataires que les propriétaires ont majoritairement mis de l’argent de côté. 26 % des propriétaires d’une résidence principale ont quant à eux souscrit un crédit pour financer leurs travaux. Pour réduire leur facture, la plupart d’entre eux entreprennent une grande partie de leurs travaux eux-mêmes (34 %), et 17 % font tout par leurs propres moyens.

Des aides financières encore méconnues des Français

Si les Français sont nombreux à effectuer leurs travaux de rénovation eux-mêmes, cela s’explique principalement par une méconnaissance des aides disponibles. Selon l’enquête réalisée pour le compte d’EnerJ-meeting, le CITE, l’éco-prêt taux zéro et la TVA à taux réduit sont des dispositifs relativement connus des sondés. En revanche, le CEE, le chèque énergie et les aides de l’Anah le sont beaucoup moins. Du coup, 30 % des propriétaires de maison sondés renoncent à des travaux de rénovation en raison de leur coût trop important. Conscients de ce décalage, le ministère de la cohésion sociale et le ministère de la transition écologique et solidaire planchent actuellement, sur une simplification de ces aides financières afin que chacun puisse y avoir accès.

 

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème

Sur le même thème