L’été est une période propice pour concrétiser un projet de remplacement de son vieux système de chauffage. En profitant des aides disponibles pour le faire, vous pourrez mieux apprécier les économies d’énergie réalisées en hiver.

changer systeme chauffage été

Le chauffage a tendance à se faire oublier durant l’été. Si l’on peut encore avoir besoin d’eau chaude pour sa toilette, les radiateurs sommeillent. Le système de chauffage est moins sollicité et, naturellement, chacun est moins tracassé par les enjeux de consommation.

L’été, toutefois, constitue une bonne période pour envisager de remplacer ses équipements de chauffage, sa chaudière, ses radiateurs, si l’on souhaite réduire sa facture énergétique durant l’hiver. Quand le froid arrive, et que l’on a besoin de maintenir une température confortable au sein de l’habitation, il est souvent très délicat de couper le chauffage afin de le remplacer.

Changer son système de chauffage : une décision encouragée par l’État  

Depuis quelques années, l’État français encourage les ménages à opter pour des systèmes de chauffage plus performants, autrement dit plus économes en énergie et plus respectueux de l’environnement. Pour cela, de nombreuses aides à la rénovation énergétique ont été mises en place. On peut par exemple citer MaPrimeRénov’, qui s’adresse aux ménages dont les revenus sont modestes ou très modestes, ou encore la prime énergie et les offres Coups de Pouce Chauffage, qui s’inscrivent dans le dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie.

Avec ces aides, opter pour un nouveau système de chauffage peut devenir très intéressant. On peut disposer d’une aide financière pour réaliser l’opération sans devoir puiser de manière trop importante dans ses économies. Il est aussi d’ailleurs possible de bénéficier d’un prêt à taux zéro pour financer de tels projets de rénovation. Sur le long terme, ensuite, le ménage peut profiter d’économies sur son budget chauffage.

Pour évaluer l’opportunité de changer votre système de chauffage, rendez-vous sur notre simulateur d’aides à la rénovation énergétique.

Pour quel système de chauffage opter ?

Le montant des aides et les économies réalisées va dépendre de nombreux facteurs. Il est donc important de choisir le système de chauffage le plus adapté.

Les aides proposées aujourd’hui veulent avant tout encourager le remplacement d’une ancienne chaudière au gaz, au fioul ou au charbon par un système de chauffage plus performant.

Une chaudière au gaz à très haute performance énergétique

Le gaz constitue une énergie de chauffage toujours très attractive et les systèmes proposés sont les plus économiques du marché. On y a principalement recours dans les agglomérations, où il est possible de se connecter au réseau de gaz de ville.

L’intérêt, aujourd’hui, est d’opter pour un système à très haute performance énergétique, très peu gourmand en énergie et pour lequel on peut obtenir des aides, notamment dans la cadre du programme Mon Énergie Tout Compris.

Une chaudière à granulés de bois

Le bois est l’énergie renouvelable la plus utilisée en France pour se chauffer. Depuis quelques années, le chauffage bois connaît un succès croissant. Simple d’utilisation, il offre des performances intéressantes et un excellent rapport qualité-prix.

Cerise sur le gâteau : son impact sur l’environnement est réduit.

Le coût d’installation est plus élevé que celui d’une chaudière à gaz, mais le rendement est au rendez-vous. Les aides pour remplacer sa vieille chaudière par une telle installation, par exemple une chaudière à granulés de bois, sont aussi plus conséquentes.

Les pompes à chaleur

À côté des combustibles appelés à être brulés pour générer de la chaleur, on trouve aussi les appareils utilisant les énergies ambiantes, et notamment les pompes à chaleur. Ce système va aller puiser les calories présentes dans l’air extérieur pour chauffer les pièces intérieures.

Le grand avantage est que l’on peut se chauffer au départ d’une ressource présente gratuitement dans l’environnement. Une pompe à chaleur n’exige qu’un faible apport en électricité pour fonctionner.

Une pompe à chaleur peut très bien alimenter le circuit de chauffage ou servir à réchauffer l’eau utilisée au niveau des sanitaires.

Il en existe plusieurs types.

  • La pompe à chaleur air/air va récupérer la chaleur dans l’air ambiant à l’extérieur pour la réinjecter sous forme d’air chaud dans les pièces de vie.
  • La pompe à chaleur air/eau va puiser dans les calories présentes à l’extérieur pour réchauffer l’eau des conduits de chauffage et des sanitaires.
  • La pompe à chaleur géothermique va chercher de l’énergie dans le sol pour la restituer au sein de l’habitation à travers le système de chauffage.

Une pompe à chaleur air/air ou air-/eau sera plus efficiente dans les régions où les températures ne descendent que peu dans les valeurs négatives. Dans les zones plus froides du territoire, la pompe à chaleur géothermique, plus coûteuse, offrira un meilleur rendement.

Des systèmes hybrides

Le choix du système de chauffage va dépendre essentiellement des besoins du ménage, de la taille de l’habitation, mais aussi de la zone géographique dans laquelle elle se trouve.

Il est aussi possible de coupler divers systèmes, par exemple associer un système de chauffage performant au gaz avec une pompe à chaleur, de manière à garantir un confort optimal avec une consommation en énergie moindre.

Vous souhaitez changer votre système de chauffage ? Nous vous aidons à définir votre projet et à obtenir les aides auxquelles vous êtes éligibles à travers notre programme Mon Energie Tout Compris.

Sur le même thème

Sur le même thème