Depuis le 1er juillet, les propriétaires de logements récents, achevés depuis deux ans, peuvent eux aussi profiter d’un éco-prêt à taux zéro. Avec cette aide, ils ont la possibilité de financer des travaux de rénovation énergétique dont le montant peut s’élever jusqu’à 30.000 euros.

 

Les conditions d’accès à l’éco-prêt à taux zéro pour la réalisation de travaux d’économie d’énergie ont évolué depuis ce 1er juillet 2019. Elles ont été assouplies afin d’inciter davantage de propriétaires à améliorer les performances énergétiques de leur logement, maison ou appartement. L’éco-prêt à taux zéro peut aussi être octroyé pour une plus large gamme de travaux visant des économies d’énergie.

L’éco-prêt à taux zéro pour tous les logements qui ont au moins deux ans

Jusqu’alors, l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) n’était accessible que pour la réalisation de travaux dans des logements construits avant 1990 (ou avant 2010 pour les habitations en outre-mer). Au regard des enjeux de transition énergétique et de l’importance d’améliorer la performance environnementale du parc de logements, les conditions d’accès ont été considérablement assouplies.

Désormais, tous les propriétaires de logements qui ont été achevés depuis plus de deux ans pourront bénéficier d’un financement à taux zéro sur quinze ans pour réaliser des travaux visant la réalisation d’économies d’énergie.

Le prêt peut s’élever à 30.000 euros maximum. Le montant octroyé dépend du nombre d’actions réalisées et de la nature des travaux.

De nouveaux travaux éligibles à l’éco-prêt à taux zéro

L’éco-PTZ sert à financer la réalisation de certains travaux. Jusqu’alors, par exemple, ce dispositif ne pouvait pas servir le financement de l’isolation des planchers bas. Depuis le 1er juillet, c’est désormais possible. En effet, la liste des travaux éligibles à l’éco-PTZ a été élargie.

Au-delà de l'isolation des planchers bas, quels sont les autres projets de rénovation énergétique qui peuvent être financés grâce à l’éco-PTZ ?

  • l'installation, la régulation ou le remplacement de systèmes de chauffage ;
  • l'installation d'équipements de production d'eau chaude sanitaire utilisant une énergie renouvelable ;
  • l'installation de systèmes de chauffage utilisant une énergie renouvelable ;
  • l'isolation thermique de la toiture ;
  • l'isolation thermique des murs du logement donnant sur l'extérieur ;
  • l'isolation thermique des ouvertures (portes et fenêtres) donnant sur l'extérieur.

Qui peut bénéficier de l’éco-PTZ ?

Le dispositif d’éco-prêt à taux zéro ne peut profiter qu’aux propriétaires pour des travaux concernant leur résidence principale. Les copropriétaires qui souhaitent réaliser des économies d’énergie peuvent aussi bénéficier de cette mesure. L’aide n’est pas conditionnée à un certain niveau de revenu.

Il est important de noter qu’il est désormais possible de cumuler deux éco-prêts, sous condition.

Cumuler l’éco-prêt à taux zéro avec d’autres aides

L’éco-PTZ est un dispositif d’aide parmi d’autres. Il vise avant tout à faciliter l’engagement de travaux énergétique sans obliger les ménages à puiser dans leurs économies. Grâce à lui, on peut faire des économies d’énergie sans réduire son pouvoir d’achat.

En outre, l’aide proposée peut être cumulée avec d’autres, comme le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ou encore des primes à la rénovation énergétique. Chaque ménage peut accéder à l’ensemble de ces aides avec le programme Mon Energie Tout Compris de Total. Cette offre vous aide à mieux définir les projets qui vous permettront de faire des économies d’énergie et d’accéder aux aides auxquelles vous avez droit.

Sur le même thème

Sur le même thème