Prime énergie, aide de l’Anah, éco-prêt à taux zéro… nombreuses sont les aides dont vous pouvez bénéficier en faisant des travaux de rénovation dans votre logement. Parmi ces aides, il y a le crédit d’impôt travaux qui s’adresse aussi bien aux locataires qu’aux propriétaires, et même aux occupants d’un logement à titre gratuit. Qu’est-ce que c’est ? Que faire pour en bénéficier ? Et comment déclarer le crédit d’impôt ? Un petit tour d’horizon dans cet article pour vous aider.

 

Crédit d’impôt : qu’est-ce que c’est ?

Le crédit d’impôt ou CITE pour Crédit d’Impôt Transition Energétique est une disposition prise dans le but d’inciter aux économies d’énergie. Il s’agit d’une aide destinée à toute personne qui réalise des travaux de rénovation énergétique dans son logement. Tous les particuliers, propriétaires ou locataires, imposables ou non, peuvent en bénéficier. Il consiste à déduire de vos impôts sur le revenu une partie des dépenses occasionnées par les travaux d’amélioration énergétique.

Jusqu’en janvier 2019, le crédit d’impôt n’a couvert que les dépenses liées à l’achat des équipements et non à celles concernant leur installation. Aujourd’hui, la loi des finances a élargi le champ d’application de cette disposition. Elle inclut, donc, les frais de pose pour l’installation d’équipements de chauffage, à condition qu’ils utilisent une source d’énergie renouvelable. Les dépenses occasionnées par l’installation de cuve à fioul et de certaines pompes à chaleur sont également prises en compte par le CITE.

Que faire pour en bénéficier ?

En 2019, le taux du crédit d’impôt énergie correspond à 15 % des dépenses pour l’isolation des parois vitrées, 30 % des frais de pose des matériaux de chauffage et 50 % de frais de pose de cuve à fioul. Dans la limite, le montant des dépenses qui ont droit au Cite est de 8 000 € maximum pour les personnes seules, 16 000 € pour les couples, et ce, avec une majoration de 400 € par personne à charge.

Bien évidemment, pour bénéficier du crédit d’impôt, il faudra faire des travaux de rénovation énergétique dans votre résidence principale. Les travaux devront être effectués avant la fin de l’année. Il faudra également conserver toutes les factures de vos dépenses, sans oublier de déclarer vos revenus.

Comment déclarer le crédit d’impôt ?

Pour déclarer le crédit d’impôt, il faut renseigner sur votre déclaration de revenus le montant du matériel que vous avez fait installer.

Vous déclarez vos revenus en ligne ?

Il suffit de vous connecter sur impots.gouv.fr puis d’entrer dans « Votre Espace particulier ». Afin de créer votre mot de passe, saisissez votre numéro fiscal. Il figure sur la première page de la dernière déclaration de revenus que vous avez reçue l’année précédente. Remplissez le formulaire par vos informations personnelles et dans la partie « charges », cochez la case « Transition énergétique de l’habitation principale ». Enfin, dans la partie concernant le CITE, vous devez indiquer le montant des équipements que vous avez installés dans la case correspondante.

Vous déclarez vos revenus par courrier ?

Si c’est le cas, vous devez joindre à votre déclaration de revenus le formulaire 2042 Rici. Ce dernier vous permet de déclarer le montant des dépenses réalisées pour effectuer les travaux de rénovation énergétique de votre maison principale. Indiquez dans les cases correspondantes le prix TTC des équipements que vous avez installés.

Sur le même thème

Sur le même thème