Comment les Français gèrent-ils leurs dépenses de chauffage ? Quelles sont les conséquences de la hausse des prix des énergies sur la consommation des particuliers ? Pour le fioul en particulier, les consommateurs connaissent-ils la part que représentent les taxes sur leur facture ? Le point sur la situation en 2018.

La consommation de chauffage, un budget difficile à maîtriser

La facture de chauffage et le prix des énergies sont des préoccupations récurrentes des Français, surtout à l’approche de la période hivernale. Selon un sondage OpinionWay pour Fioulmarket réalisé en septembre et octobre 2018, 37 % des consommateurs appréhendent de ne pas pouvoir se chauffer suffisamment cet hiver. Une crainte qui concerne 45 % des locataires, 44 % des jeunes de 25 à 34 ans, et 43 % des particuliers vivant en zone rurale. D’autre part, 56 % des Français considèrent que leurs dépenses pour se chauffer sont trop élevées, un constat que l’on observe surtout chez les familles nombreuses et celles disposant de faibles revenus.

Globalement, à 55 %, les Français ont l’impression de subir plutôt que de maîtriser leurs dépenses de chauffage. Un Français sur trois affirme avoir déjà dû arrêter de chauffer son logement en raison du coût trop élevé. Pour s’adapter à des prix en hausse, les consommateurs changent leurs habitudes. Chez les particuliers se chauffant au fioul, ils sont 51 % à passer commande plus tôt, en plus petites quantités, ou à surveiller les prix pour acheter quand ils sont au plus bas. Phénomène alarmant : 1/3 des utilisateurs de fioul ont déjà dû renoncer à passer commande à cause de prix trop élevés.

 

> À lire aussi : Précarité énergétique : un constat alarmant

Facture de chauffage : la TICPE, une taxe méconnue

 

Toujours au sujet du fioul, une majorité de consommateurs a du mal à maîtriser sa facture de chauffage par méconnaissance des taxes appliquées et de la part qu’elles représentent. Seulement 6 % des Français savent que les taxes figurent 31 à 40 % du prix de leur énergie de chauffage.

 

La TICPE (Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques), en particulier, est mal connue : 64 % des Français ne savent pas de quoi il s’agit. Après explication, ils sont une majorité à rester sceptique face aux arguments environnementaux qui justifient l’existence de cette taxe. Les consommateurs ont même une opinion négative de la TICPE, car ils sont 83 % à penser qu’elle réduit leur pouvoir d’achat, et 82 % à la trouver injuste car pesant plus lourd sur le budget des foyers aux ressources modestes.

 

Enfin, ils sont 53 % à savoir que cette taxe augmentera en 2019, entraînant une hausse du prix du fioul. Une donnée qui devrait inciter les Français à faire évoluer leur consommation et à commander du fioul en fonction des prix, quelle que soit la saison, et plus seulement avant la période de chauffe en automne. Une habitude déjà adoptée par 35 % des Français qui achètent leur fioul en ligne.

 

> À lire aussi : Comprendre le prix du fioul

 

Sur le même thème

Sur le même thème