La pompe à chaleur est actuellement présente dans de nombreux foyers français. Cet appareil assure le chauffage et la production d’eau chaude dans une habitation. Son utilisation permet également de faire des économies d’énergie, car il fonctionne à partir d’énergie renouvelable. Cette solution de chauffage écologique s’avère intéressante. Toutefois, pour garantir la performance du dispositif, il est important de bien choisir sa puissance. Afin de faire le bon choix, vous devez prendre en compte un certain nombre de critères.

Le bilan énergétique thermique

La réalisation d’un bilan énergétique thermique reste le meilleur moyen pour identifier le type de pompe à chaleur adapté à un logement. Ce diagnostic permet de connaître la puissance calorifique nécessaire afin d’obtenir une température de confort idéale. Le choix de la puissance d’une pompe à chaleur dépendra de la taille de la maison, de son volume ainsi que de la qualité des isolations. Les déperditions de chaleur doivent également être prises en compte.

Il est préférable que le bilan thermique d’une demeure soit réalisé par un spécialiste certifié. Ceci vous assurera la fiabilité des diagnostics. De plus, seul un thermicien professionnel est en mesure de vous donner des conseils sur le type d’appareil qui convient à votre foyer.

Les différents types de pompes à chaleur

D’une manière générale, il existe 3 types de pompe à chaleur. Il y a les pompes à chaleur à air, les pompes à chaleur à eau et les pompes à chaleur géothermique. Ces appareils se différencient en fonction des technologies qui les équipent ainsi que par la source de chaleur qu’ils exploitent. Les prix et les frais d’installation varient selon le modèle choisi.

  • La pompe à chaleur à air (aérothermie) :

Ce type d’appareil exploite l’énergie contenue dans l’air extérieur pour la répartir dans le système de chauffage ou de climatisation de la maison. Pratique et polyvalente, la pompe à chaleur à air fonctionne aussi bien en hiver qu’en été. Le seul bémol est qu’elle ne permet pas de produire de l’eau chaude.

  • La pompe à chaleur à eau (hydrothermie) :

La pompe à chaleur à eau ou hydrothermie puise la chaleur qui émane des nappes phréatiques ou d’une source d’eau se trouvant à proximité d’un habitat. Comme les nappes phréatiques ont une température constante de 10 degrés, cette source d’énergie offre un excellent rendement.

  • La pompe à chaleur géothermique :

Ce dispositif extrait la chaleur du sol afin de l’utiliser pour chauffer un logement. Un ensemble de capteurs enterrés récupère l’énergie géothermique pour l’exploiter à des fins domestiques.

Il est bon de savoir que les pompes à chaleur peuvent être réversibles ou non. Les modèles réversibles sont capables d’exploiter la fraîcheur du sol afin de faire fonctionner le climatiseur en été. Cette double fonctionnalité est idéale pour profiter d’un maximum de confort en hiver comme en été.

Sur le même thème

Sur le même thème