En France, les bâtiments sont à l’origine de près de 40 % des émissions de gaz à effet de serre, d’où l’importance de l’investissement dans une pompe à chaleur. Celle-ci offre plusieurs avantages tant sur le plan écologique qu’économique. En effet, cet équipement est essentiellement alimenté par de l’énergie renouvelable, ce qui permet à la fois de réduire la pollution et les factures de chauffage. Si vous décidez d’adopter ce dispositif, il vous faut alors en connaître les différents types et les diffuseurs de chaleur qui vont avec.

Quel type de radiateur pour pompe à chaleur !

Les différents types de pompe à chaleur

Le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur est simple. Le système puise de l’énergie dans la nature via un fluide frigorifique. Comme ce dernier s’évapore à -5 °C, il ne faut pas une grande source de chaleur pour qu’il passe à l’état gazeux. La vapeur est alors redirigée à haute pression vers un condensateur qui canalise les calories ainsi véhiculées pour les redistribuer sous forme de chaleur à l’intérieur de la maison.

La première différence entre les pompes à chaleur réside dans la source d’énergie utilisée. Nous pouvons distinguer les pompes à chaleur air, à eau et au sol. Chacun de ces modèles présente leurs avantages et leurs inconvénients.

La pompe à chaleur eau fonctionne de manière autonome, mais vous devez disposer d’un point d’eau à proximité afin de pouvoir l’alimenter. Son utilisation est régie par une règlementation assez stricte.

La pompe à chaleur au sol permet à la fois le chauffage et la climatisation, mais également d’obtenir de l’eau chaude sanitaire. Elle ne requiert pas forcément un grand jardin, car les sondes géothermiques peuvent être installées verticalement. Par contre, les coûts des travaux s’avèrent plus élevés qu’avec des capteurs horizontaux.

La pompe à chaleur air ou air-eau offre une bonne performance si les conditions climatiques ne sont pas trop extrêmes. De plus, ce modèle se révèle plus abordable que les deux autres et convient à un usage en appartement.

Les radiateurs compatibles avec les pompes à chaleur

Les pompes à chaleur air-eau sont les plus répandues du fait de leur praticité. En optant pour un modèle à haute température, vous n’êtes pas obligé de remplacer vos vieux radiateurs à eau. Ces derniers fonctionnent toujours correctement tant que l’eau est très chaude (entre 60 et 80 °C).

Dans le cas où votre pompe à chaleur air-eau ne chauffe pas autant, vous devez investir dans une chaudière pour ne pas avoir à changer de radiateur. Ce genre d’installation s’appelle pompe à chaleur hybride.

L’autre option consiste à installer un radiateur à basse température. Avec un tel équipement, vous bénéficiez d’une chaleur confortable dans toute la maison dès que l’eau atteint les 45 °C. Chauffer l’eau à cette température, au lieu de 60 ou 80 °C, vous permet de réaliser jusqu’à 10 % d’économie d’énergie. Ce type de radiateur se décline en différents modèles : en acier, en fonte et en aluminium.

Tous les types de pompes à chaleur : géothermique, à eau ou à air sont compatibles avec un radiateur à basse température. Ils peuvent également être associés à des planchers chauffants.

 

Sur le même thème

Sur le même thème