L’installation d’une pompe à chaleur, quel qu’en soit le type, présente un rendement bien meilleur que celui d’un chauffage classique. Toutefois, cette rentabilité dépend du modèle de PAC choisi. Entre une pompe à chaleur aérothermique et géothermique, laquelle est plus économique ?

quelle PAC choisir

La pompe à chaleur aérothermique

Il existe deux modèles de pompe à chaleur aérothermique : la pompe à chaleur air-air et la pompe à chaleur air-eau. Le premier capte la chaleur de l’air extérieur pour la restituer à l’intérieur d’une maison. Le second, quant à lui, puise les calories de l’extérieur pour les transférer dans le circuit de chauffage central. En plus du chauffage de votre logement, la pompe à chaleur air-eau sert aussi à produire de l’eau chaude sanitaire.

L’installation d’une pompe à chaleur air-air revient en moyenne à 9000 €. Comparée à un système électrique classique, elle permet d’épargner jusqu’à 35 %. Le retour sur investissement peut varier de 5 à 10 ans. En revanche, faire installer une pompe à chaleur air-eau est plus onéreux. Ce type de PAC peut vous coûter jusqu’à 13 000 €. Néanmoins, vous profitez d’un gain plus important par rapport aux factures d'électricité puisque vous économisez jusqu’à 45 % sur vos factures. La pompe à chaleur air-eau est rentabilisée en 6 à 7 ans.

La pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur géothermique demande un gros investissement. Il faudra prévoir au moins 23 000 € afin de pouvoir en installer une chez vous. Ce type de PAC capte la chaleur du sol pour l’exporter dans le système de chauffage central. La mise en place d’une PAC géothermique requiert ainsi des travaux importants dans le sol extérieur de votre demeure. Ceci peut durer des jours en fonction du nombre de forages que les experts doivent réaliser.

Avec une PAC géothermique, vous pourrez économiser jusqu’à 65 % par rapport à vos factures d’électricité. De plus, le seuil de rentabilité peut être atteint en moins de 5 ans si l’on prend en compte toutes les aides financières telles que le crédit d’impôt, l’ANAH, l’éco-PTZ, la prime énergie pour la pompe chaleur, etc.

Les aides disponibles pour rentabiliser rapidement le coût de votre PAC

Pour alléger vos dépenses sur l’installation d’une pompe à chaleur, tournez-vous vers les différentes aides financières. Vous pouvez, par exemple, obtenir un crédit d’impôt d’une somme maximale de 8000 €. Chez ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat), vous avez aussi la possibilité de bénéficier d’une aide financière. Il y a également l’éco-prêt à taux zéro ou éco-PTZ. Celui-ci accorde des prêts pour tout propriétaire souhaitant installer une PAC dans son habitation.

Il est impératif de s'adresser à un professionnel afin de pouvoir profiter de ces diverses subventions. Pour l’installation d’une pompe à chaleur, vous devez faire appel à un expert qualifié QualiPAC Chauffage et ECS. De cette façon, non seulement vous obtiendrez facilement une aide financière, mais vous bénéficiez aussi d’un équipement fiable et adapté à votre maison.

Sur le même thème

Sur le même thème