Monter son entreprise, c’est bien. Le faire en pensant à la planète, c’est encore mieux. De plus en plus d’entrepreneurs font le choix d’associer projet professionnel et impact positif sur l’environnement en fondant des start-up innovantes tournées vers l’énergie et le développement durable. L’Énergie tout compris vous en propose une sélection, tous domaines confondus.

 

Glowee

Et si, pour nous éclairer, nous nous tournions vers la mer plutôt que vers l’électricité ? C’est ce que propose Glowee, une start-up en énergie et développement durable fondée en 2014. Sa solution : la bioluminescence. Autrement dit, produire et émettre de la lumière grâce à des organismes présents dans la mer, autres lucioles et verts-luisants. Une matière première inépuisable car cultivable indéfiniment, permettant de diminuer les impacts environnementaux de la lumière, cette dernière consommant des déchets et non pas de l’électricité. De plus, la lumière douce et naturelle produite diminue les effets néfastes de la pollution naturelle chez l’homme.

Connect'O

« Tant qu'on ne saura pas combien on consomme, on n’aura pas envie d'arrêter. » Pour Thomas Schenck, cofondateur de Connect'O, une start-up en énergie et développement durable, réaliser des économies d’énergie passe par une bonne connaissance de sa propre consommation. En 2015, accompagné de ses deux cofondateurs, il lance un objet connecté à installer sur l'arrivée d'eau de l’habitation. Ce capteur calcule la consommation d’eau du foyer et transmet toutes les données sur une application. Un moyen simple et efficace de prendre conscience de sa consommation et, par extension, d’économiser sur ses prochaines factures d’eau tout en œuvrant pour la préservation de l’environnement.

 

Moulinot

Les Parisiens ont peut-être déjà vu passer ces camions orange et beige qui ramassent les déchets. Sur la benne : Moulinot, le nom d’une start-up née en 2013, spécialisée dans le recyclage des déchets alimentaires en compost. Chaque jour, les camions (roulant au gaz) récoltent l’équivalent de 100 000 repas sur l’Île-de-France. La moitié des déchets est envoyée dans une usine de méthanisation afin de produire du biogaz. Le reste est utilisé pour créer du compost qui sera revendu aux maraichers et cultivateurs locaux. Ces derniers revendent ensuite leurs produits aux restaurants franciliens. Ou comment créer un cycle qui part de l’assiette pour retourner… dans l’assiette.

Tipa

Il a la texture d’un emballage plastique. Il en a même le bruit lors de l’ouverture. Et pourtant, ce packaging n’est pas du plastique mais une matière biodégradable. Un emballage qui soit semblable à une matière organique : c’est la création de la start-up Tipa, fondée en 2014. Emballages de gâteaux, sachets plastique à zip, plastique entourant les journaux… Tous ces produits sont compostables et se dégradent en six petits mois, là où un emballage traditionnel met des centaines d’années à disparaître. Et si le futur des emballages passait par des emballages compostables ? C’est en tout cas ce que la start-up veut développer.

Lemon Tri

Comment motiver le plus grand nombre de personnes à trier leurs déchets et les sensibiliser aux enjeux environnementaux ? En rendant le tri et le recyclage ludiques et amusants. C’est de ce constat qu’est née, en 2011, Lemon Tri, une start-up en développement durable. Elle propose aux lieux fréquentés – entreprises, gares, universités, magasin, etc. – d’intégrer des machines intelligentes et innovantes. Bouteilles, gobelets, canettes, cartons ou même marc de café : les machines Lemon Tri récupèrent tout. Mieux, elles récompensent même les recycleurs, en leur offrant une boisson chaude ou des bons sportifs ou culturels, par exemple.

 

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème

Sur le même thème