Trois îles du Finistère, Molène, Ouessant et Sein, ont débuté leur transition énergétique fin 2015. Entre réduction de leur consommation de fioul et installation de dispositifs producteurs d’énergies renouvelables, quels sont les premiers résultats de ce projet ? Quels sont les moyens mis en place ?

 

Vers 100 % d’énergie renouvelable sur 3 îles du Finistère

Molène, Sein et Ouessant : une transition énergétique en cours

Le 6 septembre 2016, les îles de Molène, Sein et Ouessant ont débuté leur programme qui devait les mener, à terme, à être uniquement alimentées en énergies renouvelables… et donc à être autonome énergétiquement. Ce sont plus de 1,5 million d’euros répartis sur trois ans qui ont permis de financer ce projet. Cette somme est issue de deux programmes dont profitent ces îles :

  • La Boucle Énergétique Locale (appel à projet de la région Bretagne) ;
  • Le Territoire à énergie positive pour la croissance verte (appel à projet national).

Le développement des énergies renouvelables sur ces îles du Finistère devrait permettre de baisser de 30 % les émissions de CO2 en 3 ans.

 

Une consommation de fioul réduite

Un an après le début des actions, les premiers résultats sont encourageants. La première réussite significative concerne la baisse de la consommation de fioul. Comme ces trois îles ne sont pas reliées au réseau national d’électricité, elles dépendent électriquement des centrales au fioul. À ce jour, c’est l’équivalent de la consommation annuelle en fioul de l’île de Sein qui a été économisé en un an, soit plus de 386 000 litres. Cette quantité est égale à une baisse du besoin électrique des habitants de 1 139,5 MWh. Pour cela, différentes mesures ont été prises, comme :

  • La distribution d’ampoules LED ;
  • La réfection de l’isolation des bâtiments publics ;
  • La rénovation de l’éclairage public.

De plus, une aide financière a permis à de nombreux habitants de remplacer leur congélateur par un modèle plus économe en énergie.

 

Le développement de la production d’énergies renouvelables

En parallèle des mesures prises pour réduire la consommation électrique, des dispositifs de production d’énergies renouvelables ont été installés. Le photovoltaïque, l’éolien et l’hydrolien sont les trois systèmes producteurs les plus utilisés dans le cadre de ce projet. Les actions mises en place sont notamment :

  • La pose de panneaux photovoltaïques à Ouessant et Sein ;
  • L’utilisation de l’hydrolienne Sabella D10 ;
  • L’installation d’éoliennes.

Dernièrement, des batteries lithium-ion ont été installées à Sein en mai et sur l’île d’Ouessant en juillet. Ces batteries stockent le surplus d’énergie produit et sont couplées à un système de pilotage. Ce système est utilisé pour recevoir et distribuer l’énergie selon les besoins.

Pour ces îles du Finistère, l’objectif de cette transition énergétique est d’être entièrement autonomes grâce aux énergies renouvelables d’ici 2030.

 

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème