Grande première dans le secteur de l’éolien : un premier parc de cinq éoliennes flottantes est en mesure de fournir de l’électricité depuis le 18 octobre. Située au nord-ouest de l’Écosse, cette ferme est la première à ne pas être une expérimentation. Zoom sur ce projet d’un nouveau genre avec L’énergie tout compris.

Hywind, parc éolien flottant

Où se trouve la ferme d’éoliennes flottantes Hywind ?

Jusqu’à maintenant, les parcs d’éoliennes flottantes étaient des projets expérimentaux. Il y en a eu par exemple au Japon ou en Norvège. Désormais, l’expérience n’est plus : Hywind est la première ferme d’éoliennes flottantes au monde à être reliée à un réseau électrique. Elle se situe dans le nord-ouest de l’Écosse. Plus précisément, ces cinq éoliennes sont positionnées à 25 km des côtes de la ville de Peterhead. Mesurant 253 m de haut, elles bénéficient d’une localisation permettant de capter davantage de vent et donc de produire plus d’énergie. Sur le papier, les éoliennes flottantes offrent donc un meilleur rendement… Tout en étant plus discrètes sur le plan esthétique. Un avantage bienvenu pour les locaux qui sont généralement défavorables à ce type de projet (car déformant le paysage).

Quelles sont les caractéristiques techniques d’Hywind ?

D’un point de vue technique, ce parc dispose de 5 éoliennes de 6 MW, soit une capacité totale de 30 MW. Ces caractéristiques sont prévues pour couvrir à terme les besoins en électricité de 20 000 foyers. Chaque éolienneest montée sur un flotteur géant semi-immergé de 90 m de long et lesté de 5 000 tonnes de minerai de fer. Une structure sous-marine d’ancrage permet d’en assurer leur stabilité, stabilité renforcée par l’utilisation d’un logiciel destiné à gérer la flottaison de l’éolienne en fonction de l’orientation des pales. La nacelle portant la turbine se trouve quant à elle à une centaine de mètres au-dessus de l’eau.

 

> À lire aussi :  L’éolien flottant vs l’éolien posé : quelles différences ?

 

Quelles perspectives d’évolution ?

Hywind et ses cinq éoliennes flottantes devraient évoluer dans le temps. Les deux entreprises associées à l’origine de cette prouesse technologique, Statoil (compagnie pétrolière norvégienne) et Masdar (entreprise spécialisée dans l’innovation en énergies renouvelables) prévoient en effet de brancher un nouveau système de batteries nommé Batwind. La capacité de ces batteries au lithium devrait être d’1 MW. Ce dispositif permettra de stocker l’énergie électrique produite par le parc éolien flottant non-consommée et de la restituer lors de pics de demande par exemple.

Ce projet doit servir d’exemple et permettre de développer la création de projets de parc éolien flottant. Statoil indique en effet qu’Hywind peut fonctionner dans des eaux pouvant aller jusqu’à 800 m de profondeur.

 

> À lire aussi : Énergie éolienne en mer : le 3e appel d’offres lancé pour un projet au large de Dunkerque

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème