Le prix de l’électricité, comme celui d’autres énergies, ne cesse d’augmenter au fil des années. L’enjeu est important et chaque acteur concerné doit trouver des solutions afin de mieux faire face à ces hausses. L’électricité produite grâce à l’énergie solaire fait partie des pistes explorées en France, notamment en Occitanie et en Nouvelle-Aquitaine. Ces deux régions ont en effet proposé de nombreux projets pour capitaliser sur l’énergie solaire à grande échelle.

Production d’électricité grâce à l’énergie solaire en France

La production d’énergie solaire inspire le Sud-Ouest de la France

Nicolas Hulot, ministre de la transition énergétique a désigné les lauréats du 4e appel d’offre portant sur les centrales au sol de grande puissance. Sur 103 projets, 25 étaient portés par l’Occitanie. Ils représentaient une capacité globale de production de 157,3 MW. L’Occitanie se démarque et se positionne juste après la Nouvelle-Aquitaine, qui a vu 23 projets portant sur 168,6 MW récompensés.

À deux, les régions totalisent près de la moitié de la capacité de production prévue pour l’ensemble des projets lauréats, soit 720 MW. Cette énergie équivaut à la consommation d’énergie annuelle de 100 000 foyers.

 

Bon à savoir 

  • L’appel d’offre dans lequel l’Occitanie et la Nouvelle-Aquitaine se sont illustrées correspond au 4e sur 6 appels d’offres prévus. À terme, un volume de 3 000 MW de production qui est attendu.
  • Le prix de rachat moyen de l’électricité pour les projets présentés était de 58,2 euros, soit 5 % de moins par rapport à la période précédente.

Les projets de l’Occitanie

Ce bon classement concernant les projets relatifs à la production énergie solaire n’est pas sans enthousiasmer les élus locaux en Occitanie. Carole Delga, présidente de la nouvelle région Occitanie, envisagerait de faire de l’Occitanie la première région européenne à énergie positive en 2050.

Pour se donner les moyens d’atteindre ses objectifs, la région a notamment créé en fin d’année 2017 une agence régionale de l’énergie et du climat. Elle a pour vocation de faciliter et d’accélérer la transition énergétique. À cela s’ajoute l’allocation d’une partie de son budget à l’optimisation de la consommation et la production d’énergie. En 2018, un budget de 35 millions d’euros est consacré à :

  • La réduction de la consommation énergétique des habitants. L’objectif serait de diviser cette dernière par deux.
  • La multiplication par trois de la production d’énergies renouvelables.
  •  
À lire aussi : Les territoires à énergie positive : qu’est-ce que c’est ?

Simuler ma prime énergie

Pour aller plus loin :

Sur le même thème

Sur le même thème