Jeudi 14 décembre 2017, la maire de Paris Anne Hidalgo et son homologue de L’Haÿ-les-Roses Vincent Jeanbrun ont inauguré la plus grande centrale photovoltaïque sur toiture d’Ile-de-France. Focus sur cette nouvelle installation s’inscrivant dans l’engagement de la ville de Paris pour la transition énergétique via son Plan Climat Air Énergie

Une centrale photovoltaïque sur toiture

La plus grande centrale photovoltaïque sur toiture en chiffres

La plus grande centrale solaire sur toiture d’Ile-de-France se situe sur un réservoir d’eau de la ville de L’Haÿ-les-Roses, un bâtiment qui est la propriété de l’organisme public Eau de Paris. Au total, ce sont 6 578 panneaux photovoltaïques qui ont été installés, recouvrant ainsi 11 800 m² de toiture. L’électricité produite grâce aux rayons du soleil devrait atteindre un volume total de 1 600 MWh/an dans le meilleur des cas, soit une quantité équivalente aux besoins de 500 foyers (chauffage et eau chaude sanitaire non compris). L’entière production d’électricité verte doit être revendue à Enedis au prix de 15 centimes le kilowatt heure et va ainsi permettre d’amortir le coût de l’installation. Au total, le montant de ce projet s’élève à 5 millions d’euros. Cette somme se divise en deux parties : 2,5 millions pour financer les panneaux photovoltaïques et 2,5 millions pour la réfection de l’étanchéité de la toiture du réservoir (dont la moitié a été prise en charge ici par l’Agence de l’Eau Seine-Normandie). Cet investissement devrait permettre d’éviter l’émission de 92 tonnes par an de CO2.

Eau de Paris, un organisme habitué des toitures solaires

En écho à la COP 21 et à l’accord de Paris sur le climat de décembre 2015, l’Eau de Paris s’est également engagée pour le climat en élaborant son propre Plan Climat Énergie. La nouvelle centrale solaire de L’Haÿ-les-Roses s’inscrit intégralement dans ce Plan Climat Énergie : elle est la continuité de l’engagement pris par Eau de Paris où le foncier est au service de la transition énergétique. C’est en travaillant sur la rénovation du réservoir d’eau de L’Haÿ-les-Roses que l’idée d’installer des panneaux solaires est venue. Il aura fallu au final un peu plus d’un an de travaux (septembre 2016 à novembre 2017) pour réaliser cette nouvelle centrale solaire sur toiture. L’organisme a également dix autres sites abritant une centrale photovoltaïque comme à Orly ou à Maillot. Au total, ce sont 16 000 m² de panneaux installés par Eau de Paris qui sont à l’origine de 2 000 MWh d’électricité verte par an. Grâce à cette nouvelle toiture solaire, la municipalité parisienne peut envisager sereinement l’objectif d’Anne Hidalgo d’atteindre les 25 % d’énergie renouvelable de Paris en 2020. Cet objectif, issu du Plan Climat Air Énergie, va en effet participer à faire de la Ville Lumière une ville neutre en carbone et alimentée à 100 % grâce aux énergies renouvelables en 2050.

 

Pour aller plus loin

Sur le même thème

Sur le même thème