Le gaz est une énergie de chauffage particulièrement efficiente. Si elle présente beaucoup d’avantages, il faut aussi tenir de quelques risques, exigeant une installation bien entretenue, contrôlée et moderne.

chayffage gaz risques

Le gaz est l’une des énergies de chauffage les plus plébiscitées en France. Ce sont principalement les foyers situés dans les agglomérations offrant la possibilité de se raccorder facilement au réseau de gaz de ville qui adoptent cette énergie de chauffage. Des solutions existent par ailleurs pour vous permettre de profiter facilement d’une installation au gaz en dehors de villes. Dans ce contexte, il faudra cependant s’équiper d’une citerne.

Les avantages du chauffage au gaz

Le recours au chauffage au gaz présente de nombreux avantages. L’énergie est pratique, accessible, offre un très bon rendement énergétique et garantit un confort optimal. Si on a la possibilité de se raccorder à un réseau de distribution, l’énergie présente le très grand intérêt de ne pas devoir disposer d’un espace de stockage.

Cependant, l’utilisation du chauffage au gaz s’accompagne aussi souvent d’une crainte, liée au risque d’explosion ou d’intoxication.

Mais le gaz constitue-t-il vraiment une énergie de chauffage dangereuse ?

Tenir compte des risques du chauffage au gaz

L’exigence de faire contrôler son installation chaque année

Le gaz est en effet un produit combustible inflammable, et donc dangereux. S’il est efficace pour se chauffer, il doit être manipulé avec attention. C’est la raison pour laquelle un contrôle annuel de l’installation doit être réalisé par un technicien agréé. C’est une obligation légale. Le professionnel appelé vérifiera que les conduits de gaz, au niveau de votre foyer, sont parfaitement étanches. Il contrôlera ainsi chaque joint et vérifiera aussi l’état du brûleur. Une accumulation involontaire de gaz dans une pièce, en raison d’une fuite, peut entrainer un risque important d’incendie en cas d’exposition à une source de chaleur.

Placer un système de détection de monoxyde de carbone

L’autre grand risque a trait à la toxicité du combustible. Inhalé en grande quantité, le gaz peut s’avérer dangereux. Une mauvaise combustion au niveau de la chaudière au gaz peut entrainer une production de monoxyde de carbone, un gaz toxique inodore et incolore. Une trop grande exposition au gaz peut entrainer une perte de conscience et, dans le pire des cas, le décès de celui qui l’inhale en trop grande quantité. Pour éviter une telle issue dramatique, il est important d’installer un détecteur de monoxyde de carbone avec ce type d’installation. Celui-ci donnera l’alerte en cas de concentration trop élevée.

Une énergie efficiente, mais polluante

Le gaz reste une énergie fossile, et ce même si elle pollue moins que le fioul ou le pétrole. Accessible et particulièrement efficiente, cette énergie est aussi source de pollution. Sa combustion est émettrice de gaz à effet de serre.

Optez pour une installation au gaz très performante

Opter pour le chauffage au gaz demeure cependant un choix intéressant, notamment dans le contexte de remplacement de leur ancienne chaudière. Il est cependant essentiel de s’assurer d’opter pour un équipement adéquat. Une installation de dernière génération, comme une chaudière au gaz à très haute performance énergétique, permet de réaliser des économies d’énergie importantes.

Des aides à la conversion disponibles

Considérant la réforme des aides énergétiques, et le remplacement du CITE et des aides Anah, dès 2020, le remplacement d’une ancienne chaudière par une chaudière au gaz de dernière génération pourra par exemple vous faire bénéficier d’une prime RENOVE pouvant s’élever à 1200 euros pour les ménages aux revenus les plus modestes.

Dans une optique de réduction de la consommation d’énergie, il est aussi intéressant de combiner une chaudière au gaz avec des installations s’appuyant sur des sources renouvelables, comme une pompe à chaleur par exemple.