La présence d’une VMC simple flux dans une maison assure une ventilation correcte de toutes les pièces tout en permettant à toute la famille de respirer un air sain. Cette ventilation mécanique présente des avantages. Elle est disponible en deux technologies : VMC autoréglable et hygroréglable. Quelle différence existe-t-il entre ces deux systèmes de ventilation ?

Quelle différence entre uen VMC autoréglable et hygroréglable

VMC autoréglable : c’est quoi ?

La VMC autoréglable est le modèle le plus simple de ventilation mécanique contrôlée. Il s’agit de la solution la plus accessible pour le renouvellement de l’air de votre habitation. Son mode de fonctionnement consiste à aspirer l’air vicié de l’intérieur (humide et pollué) pour l’expulser à l’extérieur. Un conduit d’évacuation reliant un bloc d’extraction aux pièces de services (salle de bain, cuisine, WC) assure ce processus. L’appareil est particulièrement paramétré pour maintenir continuellement un débit d’air constant. Il ne prend pas en compte le taux d’humidité ni la température intérieure et extérieure de votre logement. Le VMC autoréglable peut ainsi causer une déperdition de chaleur dans les zones à température rigoureuse.

Ses principaux avantages : prévient la formation des moisissures à l’intérieur de la maison, facile à installer et à entretenir, faible consommation électrique.

VMC hygroréglable : c’est quoi ?

Le VMC hygroréglable est le moyen le plus évolué pour renouveler l’air dans votre maison. Contrairement au VMC autoréglable, sa puissance d’aspiration s’adapte selon le taux d’humidité des pièces de votre maison. Quand vous êtes sous la douche par exemple, l’appareil évacue facilement l’humidité grâce aux bouches d’aspiration. Ces dernières se mettent par contre en position semi-fermée lorsque tout est calme afin d’empêcher le renouvellement d’air qui pourrait refroidir votre maison. Le VMC hygroréglable coûte ainsi assez cher en raison de sa performance et ses fonctionnalités particulières.

Ses principaux atouts : plus économique à l’usage, limite les déperditions de chaleur par renouvellement d’air.

La différence entre la VMC autoréglable et la VMC hygroréglable

  • La VMC autoréglable se régule avec le débit d’air. Le débit de base reste constant continuellement. La VMC simple flux autoréglable assure ainsi le renouvellement de l’air de votre logement par débit constant. Elle ne prend pas en compte le niveau d’humidité et la température intérieure de votre maison.
  • La VMC hygroréglable se régule avec la pression. En cas d’humidité, l’ouverture de la bouche d’air provoque une baisse de pression. Le ventilateur tourne ensuite plus vite pour éliminer l’air vers l’extérieur de la maison.

Quel coût pour la pose des VMC autoréglables et VMC hygroréglables ?

La tarification de la pose varie selon le type de VMC. Tout dépend de la société évidemment, puis de la spécificité de l’équipement et du niveau de difficulté de l’installation.

  • Pour une ventilation simple flux, le VMC Simple Flux autoréglable coûte entre 300 et 750 € et le VMC Simple Flux hygroréglable entre 500 et 1500 €.
  • Pour une ventilation double flux, il va falloir débourser au minimum 2500 € et au maximum 5000 €.

 

Sur le même thème

Sur le même thème