Afin de concrétiser votre projet d’isolation, vous devrez choisir entre plusieurs matériaux isolants. La laine de verre est l’isolant le plus utilisé par les Français. L’énergie tout compris vous dit tout ce qu’il faut savoir sur ce matériau !

Pour choisir le matériau qui servira à renforcer l’isolation de votre habitation, il faut tenir compte de plusieurs critères. Le plus important est sans aucun doute sa résistance thermique. Ensuite, il faut regarder au conditionnement du matériau, en vrac, en rouleaux, sous la forme de plaques. D’autres éléments, comme le caractère écologique du matériau, peuvent aussi orienter votre choix.

Trois ménages sur quatre optent pour la laine de verre

On estime aujourd’hui que 75% des foyers français ont opté pour la laine de verre pour leur projet d’isolation. Un tel taux d’équipement est justifié par les propriétés thermiques et acoustiques du matériau.

La laine de verre peut être utilisée dans de nombreux projets – isolation des combles perdus ou des comblés aménagés, isolation des murs et des cloisons ou encore isolation des sols – et permet de réaliser de considérables économies d’énergie.

La laine de verre est fabriquée à partir de produits naturels, en l’occurrence du sable et du verre recyclé. On la trouve sur le marché conditionnée sous différentes formes : en rouleaux, en panneaux ou encore en flocons.

Quelle est la performance thermique de la laine de verre ?

La résistance thermique d’un matériau dépend de sa conductivité thermique, le coefficient lambda, et de l’épaisseur de l’isolant posé. La conductivité thermique des laines de verre peut varier entre 0.030W/(m.k.) et 0.040W/(m.k). Dans notre comparatif des différents isolants thermiques, la laine de verre se présente comme le plus performant. Pour un isolant d’une épaisseur de 10 cm, on pourra atteindre une résistance thermique (R) allant de 2,50 m2 K/W à 3,30m2K/W.

Il est important de noter que, pour bénéficier d’aides financières pour vos projets d’isolation, il vous faudra atteindre une valeur R minimale dépendant de la nature des travaux.

La laine de verre est aussi un très bon isolant acoustique

Au-delà de ses performances thermiques exceptionnelles, la laine de verre constitue aussi un bon isolant acoustique. La structure du matériau, poreuse et élastique, fait qu’elle absorbe bien les bruits. Placée en toiture, elle permet de réduire considérablement les nuisances sonores venues de l’extérieur, comme les bruits aériens par exemple. La laine de verre participe considérablement à l’amélioration du confort acoustique d’une habitation.

Un matériau résistant, conçu pour durer

Le matériau présente de nombreux autres avantages :

  • La laine de verre n’absorbe pas l’humidité. Même si le matériau est directement mouillé, par la pluie par exemple, il suffit de la laisser sécher. Ses propriétés ne seront pas altérées.
  • Les laines minérales, comme la laine de verre, sont fabriquées à partir de matériaux incombustibles par nature, en l’occurrence du sable et du verre. En cas d’incendie, la laine de verre n’alimente pas le feu et ne participe pas à la propagation des flammes.
  • La laine de verre ne se tasse pas et conserve son épaisseur dans le temps. Une installation qui a recours à cet isolant thermique particulier a une durée de vie de plusieurs dizaines d’années.

La laine de verre peut être utilisé dans de nombreux projets : isolation des combles perdus ou des comblés aménagés, isolation des murs et des cloisons ou encore isolation des sols.

Sur le même thème

Sur le même thème