Bien isoler son logement permet de consommer moins et de diminuer sa facture énergétique. Mais certaines zones de votre habitation sont plus sensibles que d’autres et demandent une attention particulière. Quelles sont les zones de vigilance à prendre en compte pour une isolation thermique optimale ? L’énergie tout compris fait le point.

Demander un devis gratuit

Pourquoi l’isolation thermique est nécessaire ?

Une bonne isolation thermique permet de limiter les déperditions de chaleur au sein d’un logement en hiver et de préserver la fraîcheur de celui-ci durant les périodes de chaleur. Dans une autre mesure, un logement bien isolé permet de réduire sa facture de chauffage sur le long terme. Et pour cause, une isolation thermique de qualité, notamment au niveau des points de vigilance, entraîne une baisse de la consommation énergétique (chauffage, refroidissement).

Contrairement aux nouvelles constructions, qui répondent aux exigences de la dernière réglementation thermique (RT 2012) en matière d’isolation, de nombreux logements anciens sont peu ou mal isolés. Cette mauvaise isolation a des répercussions négatives comme la création de situation de précarité énergétique et/ou des factures énergétiques trop importantes.

Isolation thermique : quels sont les points de vigilance ?

Pour une bonne isolation thermique, des points de vigilance doivent être pris en compte afin de lutter efficacement contre les déperditions de chaleur. Mais quels sont-ils exactement ?

L’étanchéité

Murs, sols, fenêtres, porte-fenêtre, toiture : l’isolation peut porter sur différents éléments de l’habitation. Quels que soient les travaux d’isolation thermique, l’un des points de vigilance les plus importants reste l’amélioration de l’étanchéité du logement. L’idée est donc de réduire le nombre de pont thermique.
 
Il ne faut toutefois pas que le logement devienne étanche à 100 %, ce dernier doit « r
espirer ». La ventilation ne doit donc pas être négligée et être repensée si elle ne correspond plus aux standards actuels. Le choix des matériaux d’isolation est également déterminant.

Les parois humides

L’humidité des murs est un point de vigilance important lors de travaux d’isolation thermique. Les parois humides doivent impérativement être traitées au préalable. Il convient pour cela d’identifier le problème. Humidité dans les angles, moisissures, eaux de ruissellement, eaux de pluie, humidité ascensionnelle : les problèmes peuvent prendre différentes formes. Demandez conseil à un professionnel pour trouver la solution adéquate.

Les maisons anciennes

Les projets d’isolation concernant des maisons anciennes doivent être analysés au cas par cas. Il faudra prendre en considération les caractéristiques de l’habitation et notamment la nature 
des parois avant de choisir les matériaux à utiliser. S’agit-il d’une maison en pierre, avec des colombages, des murs à remplissage ?
 
Faites appel à un professionnel qualifié pour vous aider à effectuer un bilan thermique complet. Ce dernier répondra également à toutes vos questions et vous accompagnera dans votre projet et notamment les aspects à traiter en priorité.
 
Le saviez-vous ?
Des travaux d’isolation thermique à réaliser pour consolider un point de vigilance ? Vous pouvez bénéficier d’aides financières. Crédit d’impôt pour la transition énergétique de 30 %, éco-prêt à taux zéro, TVA à taux réduit, aides de l’Anah, etc. : sous réserve d’éligibilité, ces différentes aides vous permettront de réduire les frais de travaux énergétiques à votre charge. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’espace Info-Énergie le plus proche de chez vous.

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème