Votre maison peut être équipée d’un vide sanitaire. Pour être sain et efficace, cet espace doit être toujours correctement ventilé. Pour cela, il existe plusieurs solutions en fonction de la configuration du soubassement de votre habitation.

ventilation vide sanitaire

Un vide sanitaire est un espace situé sous le sol de la maison. Il permet de maintenir un volume d’air entre le plancher d’une habitation et le terrain sur laquelle elle est construite. Il doit mesurer entre 20 cm et 1,80m de haut et peut être accessible, ou non.

Il a notamment pour objectif de renforcer l’isolation de la maison. Cet espace permet en effet de se protéger contre l’humidité émanant du sol du sol et d’éviter d’être exposé à des ponts thermiques. De cette manière, les échanges de chaleur entre le sol et le plancher sont limités.

Pourquoi faut-il aérer le vide sanitaire ?

Pour être efficace, le vide sanitaire doit rester un espace sain.

En garantir la bonne ventilation permet d’en préserver la salubrité.

La ventilation du vide sanitaire contribue à limiter l’humidité dans le soubassement du bâtiment. Cela empêche l’humidité de remonter et de fragiliser la structure.

La ventilation préserve également la qualité de vie des occupants de la maison. Elle permet notamment d’évacuer le radon. Naturellement présent dans les sols et les roches, ce gaz radioactif et cancérigène peut s’accumuler dans le vide sanitaire et, à terme, remonter dans les pièces du logement. Selon une étude de l’Agence régionale de santé (ARS), le radon causerait entre 1200 et 3000 morts par an en France.

Par ailleurs, une bonne ventilation vous met à l’abri de phénomène de condensation pour garantir une isolation thermique efficace.

Elle chasse, de plus, les éventuelles mauvaises odeurs liées à la moisissure et à l’eau stagnante.

Comment ventiler le vide sanitaire ?

Mais alors, comment faire pour ventiler cet espace ?
Selon la configuration du soubassement, il existe plusieurs solutions.

  • La ventilation naturelle

La ventilation naturelle est assurée par des courants d’air qui passent par les différentes bouches d’aération du vide sanitaire. Il peut s’agir de simples claustras grillagés, d’une courette d’aération recouverte d’un grillage ou encore d’un tube au bout duquel se trouve une grille en inox ou en PVC.

  • La ventilation mécanique

La ventilation mécanique est assurée par la mise en place d’un système mécanique doté de conduits d’aération. Celui-ci permet d’extraire l’air vicié et d’introduire de l’air sain. Il peut s'agir d’une VMC ou des ventilateurs, par exemple. Cette solution est généralement proposée en complément d’une ventilation naturelle, si celle-ci ne permet pas un renouvèlement suffisant de l’air.

  • Les solutions de déshumidification

Si aucune ventilation n’assure le renouvellement de l’air, il est possible d’utiliser des solutions de déshumidification. Dans ce type de cas, un déshumidificateur est installé dans le vide sanitaire. Celui-ci absorbe ainsi l’excès d’humidité.

Isoler le vide sanitaire : une bonne idée ?

L’air présent dans le vide sanitaire agit comme un isolant naturel. Cependant, il peut être intéressant de renforcer la résistance thermique au niveau du sol en isolant le plancher de la maison  De nombreux matériaux isolants peuvent être utilisés pour l’isolation du sol.

Des aides sont accessibles pour vos projets de rénovation énergétique et plus spécifiquement pour l’isolation du sol. Découvrez-les au moyen de notre simulateur d’aides à la rénovation d’énergie.

 

Sur le même thème

Sur le même thème