Certains épisodes météorologiques font augmenter la consommation d’énergie électrique des Français. Résultat : la coupure générale n’est jamais très loin. Comment assurer l’alimentation électrique dans ce cas-là ? Quelles sont les dispositions mises en place pour faire face à un pic de consommation électrique ? L’énergie tout compris vous explique. 

Comment l’approvisionnement en électricité est assuré lors d’un pic de consommation ?

Comment le RTE gère-t-il un pic de consommation électrique ?

Le RTE, Réseau de Transport d’Électricité est en charge d’équilibrer en continu l’offre et la demande d’électricité. C’est lui qui assure la gestion de l’électricité et qui est garant de l’approvisionnement des Français en cas de pic de consommation.

 

Un suivi en temps réel de la consommation électrique

C’est dans la salle de contrôle du centre opérationnel parisien de RTE qu’est suivie minute par minute la consommation d’électricité. Au total, ce sont 6 agents qui analysent en temps réel les autoroutes électriques de France. Ils peuvent ainsi réagir immédiatement aux imprévus techniques comme l’arrêt inopiné d’une centrale par exemple. Ce sont eux qui ouvrent et ferment des « interrupteurs » laissant ainsi passer ou non l’électricité.

Une présence dans les médias pour sensibiliser les Français

Autre levier d’action pour le RTE : communiquer. Intervenir dans les médias lui permet :

  • De rassurer les Français sur les capacités du réseau électrique à couvrir les besoins des foyers et des entreprises ;
  • De rappeler les gestes de bons sens pour éviter de gaspiller de l’énergie et ainsi réduire, dans la mesure du possible, la demande.

 

Si un manque important d’énergie survient dans une zone de la France, le RTE a plusieurs solutions. Il peut acheminer de l’électricité depuis une autre région de France et également compter sur les pays voisins européens pour être approvisionné en électricité en cas de pénurie.

Rappel : que s’est-il passé durant l’hiver 2018 ? 

L’hiver 2018 a connu de nombreux événements météorologiques. Tempêtes, épisodes neigeux, vagues de froid… Les aléas climatiques qui se sont déroulés ont menacé la France d’une panne générale d’électricité. Parmi les phénomènes les plus remarquables, il faut noter les deux vagues de froid qui se sont abattues sur l’Hexagone. Les températures sont descendues bien en deçà des normales de saison et le vent a accentué le ressenti glacial. Conséquence directe : les Français ont augmenté leur chauffage ce qui a entraîné un pic de demande et de consommation d’électricité. Si la coupure totale d’électricité ne s’est pas produite, et ce grâce à un travail de prévision et d’anticipation, le pic de consommation électrique a été atteint le 28 février avec un total de 95 264 MW consommés.

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème

Sur le même thème